Publicité

"Evidemment que non" : la mise au point de Virginie Efira sur la mère qu’elle est pour son fils Hiro

Bestimage

Depuis 2017, Virginie Efira et Niels Schneider forment un couple des plus glamours. Ils s'étaient rencontrés sur le tournage du film Un amour impossible. Cinq ans plus tard, le couple a donné naissance à son premier enfant, Hiro. De son côté, la célèbre comédienne était déjà maman d'une fille, Ali, âgée de 10 ans, fruit de son histoire d'amour passé avec le réalisateur Mabrouk el Mechri. Alors qu'elle est en pleine promotion de la série Disney+ Tout va bien, elle a répondu aux questions du Le Parisien week-end. L'actrice a une nouvelle fois été interrogée sur sa nouvelle maternité. Nos confrères lui ont demandé si elle était la même mère, dix ans plus tard. "Evidemment que non. En dix ans, on évolue. Le contexte amoureux et professionnel est différent aussi. Et puis, j'avais déjà fait le grand saut de la parentalité, avec ce que cela a d'excitant et d'angoissant à la fois. Mais je vous rassure : tout le monde va bien, mon fils aussi !", a-t-elle assuré. Si elle n'a plus tourné depuis le mois de janvier 2023, Virginie Efira compte bien reprendre très vite le chemin des plateaux de tournage. "Je ne me suis pas dit que j'allais m'arrêter un ou deux ans pour être au plus près de mon enfant. Mon équilibre ne passe pas par là. Je remarque que, malgré toutes les avancées vers une égalité homme-femme, c'est une question qu'on ne pose qu'aux actrices, et qui réveille la culpabilité des mères", a-t-elle tenu à ajouter.

Virginie Efira (...)

Lire la suite sur Closer

"Un mot pour mes amis…" : elle annonce sa propre mort sur Instagram
Nord : ils font des courses pour leur petite fille sur le point de naître, quelques instants plus tard elle arrive
Prince William : le biographe officieux d’Harry et Meghan profère de graves accusations contre lui dans un livre explosif
Tuerie de Chevaline : ce détail qui aurait pu tout changer dans l’enquête
Kevin Turen : le célèbre producteur (Euphoria, The Idol) meurt à 44 ans, la raison dévoilée