Evasion à l'hôpital de Pontoise: le détenu et sa complice interpellés en Allemagne

·2 min de lecture

Le détenu qui s'était évadé mardi soir de l'hôpital de Pontoise, où il avait été conduit par des agents pénitentiaires de la prison d'Osny pour se faire soigner, a été arrêté dimanche en Allemagne avec sa complice.

Le détenu qui s'était évadé mardi soir de l'hôpital de Pontoise, où il avait été conduit par des agents pénitentiaires de la prison d'Osny pour se faire soigner, a été arrêté dimanche en Allemagne avec sa complice, a appris l'AFP de sources policières et proches du dossier. L'homme et sa compagne, qui avait tiré sur l'un des surveillants avec une arme longue, ont été interpellés à Düsseldorf par la police allemande, grâce aux renseignements de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) française, a précisé dimanche l'une des sources policières, confirmant une information du Point.

"Ils ont été très très vite localisés" grâce aux informations de la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF), le service spécialisé dans ce type d'enquêtes. L'évadé, âgé de 28 ans, avait simulé mardi soir une tentative de suicide et été transporté au centre hospitalier de Pontoise. Arrivé aux urgences, il était attendu par sa compagne, mineure selon le parquet de Pontoise. Celle-ci faisait rapidement feu sur un surveillant pénitentiaire non armé, le touchant dans le dos. Le couple avait pris la fuite à bord d’un véhicule, avait détaillé le parquet.

En détention provisoire depuis le 1er octobre

Le surveillant, protégé par son gilet pare-balle, avait été brièvement hospitalisé en observation. Les sources n'ont en revanche pas évoqué à ce stade l'interpellation d'un troisième homme, qui aurait fait le guet, selon les premiers éléments de l'enquête fournis par une source policière. La BNRF et la PJ de Versailles avaient été cosaisies de l'enquête, confiée depuis vendredi à un juge d'instruction.

L'homme, issu de la communauté des gens du voyage, était en détention provisoire depuis le 1er octobre, dans l'enquête sur un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles