Evacuations, arbres calcinés...après l'incendie dans le Var, "le pire a été évité"

·1 min de lecture

Des habitants et des touristes évacués, un ballet ininterrompu d'avions bombardiers d'eau : ce mardi, les pompiers luttaient pied à pied contre le violent incendie qui ravage l'arrière-pays de Saint-Tropez (Var). Des centaines d'entre eux sont même toujours mobilisés pour faire face aux flammes qui ont laissé des dégâts importants sur l'environnement. Un PC de sécurité a même été installé sur le parking d'un circuit automobile prêté pour l'occasion. Car l'incendie a déjà parcouru 5000 hectares depuis le départ de feu, lundi à Gonfaron, et la moitié de la réserve naturelle de la plaine des Maures a été dévastée. Des poteaux et des arbres sont calcinés, la vigne a même brûlé par endroits.

"La solidarité nationale a été au rendez-vous"

Des milliers de personnes ont du être évacuées dans la région, dont certaines ont été accueillies dans des immeubles dans communes alentour. Parmi les civils, trois personnes ont été légèrement blessées et 19 intoxiquées. Les pompiers ont indiqué ce mardi soir que si le feu ne progresse plus aussi rapidement que lundi, il commence à toucher des zones qui n'avaient pas encore été atteintes du fait du vent. La partie est "loin d'être gagnée", ont-ils estimé. 

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Face à la situation, Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi après-midi, accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, au PC Sécurité du Luc (Var) de lutte contre l'incendie. Le chef de l'Etat y a rencontré les équipes du SDIS (Se...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles