Euthanasie : la lettre ouverte de Line Renaud aux députés

Par Marc Fourny
·1 min de lecture
Line Renaud défend une nouvelle fois le droit de choisir sa fin de vie.
Line Renaud défend une nouvelle fois le droit de choisir sa fin de vie.

« J'ai partagé des fins de vie ô combien douloureuses, celles de mon mari, de ma mère, de tant de malades du sida? » Dans un texte émouvant publié sur Twitter, Line Renaud demande le droit de recourir à l'euthanasie si le patient en fait la demande. « C'est un progrès essentiel qu'on ne doit plus empêcher », estime l'artiste, qui interpelle en ce sens les députés : « Songez à notre humanité et faites que notre liberté demeure entière jusqu'au dernier souffle? »

Le 8 avril prochain, le Parlement examinera en effet un projet de loi présenté par le député Olivier Falorni préconisant l'euthanasie assistée, un « droit à une fin de vie libre et choisie » selon l'élu, un texte qui va nettement plus loin que la loi Claeys-Leonetti autorisant la sédation profonde et continue en cas de souffrances prolongées.

À LIRE AUSSILa difficile question de l'euthanasie entre enfin en débat au Parlement

Line Renaud estime ce texte « capital », car « il touche à notre bien le plus précieux, notre liberté », en l'occurrence choisir soi-même sa fin de vie. « Ayant vécu libre et digne, je ne peux imaginer mourir enchaînée et contrainte, poursuit-elle. Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort. » Elle évoque notamment le cas récent de la mère d'une amie qui travaille à ses côtés depuis longtemps : « Ella a dû supporter une souffrance atroce que la loi actuelle n'a pas un instant permis de soulager, raconte-t-elle. Aussi admirables soient-ils, les [...] Lire la suite