Euthanasie : Françoise Hardy se confie sur ses démarches

·1 min de lecture

Françoise Hardy a toujours été très claire en ce qui concerne l'euthanasie. Depuis son plus jeune âge, l'ex de Jacques Dutronc a toujours défendu le droit de mourir dans la dignité, indispensable pour les personnes en souffrance, comme elle l'est elle-même depuis plusieurs années. Dans une interview accordée à L'Obs, parue ce jeudi 13 mai en kiosque, la chanteuse de 77 ans a fait savoir qu'elle avait déjà sérieusement réfléchi à la question. Prête à avoir recours à l'euthanasie si son état de santé venait à se détériorer, Françoise Hardy a précisé qu'elle était toutefois dans l'incapacité de se rendre à l'étranger : "Je ne suis plus en état de voyager et encore moins d'effectuer les démarches préalables très complexes requises pour une euthanasie", a indiqué celle qui est aujourd'hui sourde d'une oreille en raison de son traitement médical.

Contrainte de rester dans l'hexagone, elle a donc discuté de ce sujet, encore très délicat en France, avec plusieurs médecins auxquels elle a fait un appel du pied : "J'ai demandé à deux d'entre eux s'ils pourraient m'aider en cas d'échec de mon traitement. L'un m'a répondu qu'euthanasier était devenu trop risqué pour les médecins, l'autre a évoqué les soins palliatifs", a expliqué Françoise Hardy. La plus grande crainte de la mère de Thomas Dutronc a toujours été de finir ses jours à l'hôpital : "Je suis angoissée à l'idée de devoir être hospitalisée... Mais on ne décide pas de mourir, ce sont les circonstances qui vous y amènent."

Au cours (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Emmanuelle Béart pompette sur un plateau de cinéma : confidences
Le prince Harry se lâche : son coup de grâce au prince Charles
Elizabeth II : l’étau se resserre autour de son cousin Michael de Kent
Valérie Damidot a difficilement vécu le départ de sa fille Roxane : ses confidences
PHOTO - Pascal Obispo : comment il fait craquer ses fans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles