Eurozapping : l'élection présidentielle américaine passionne l'Europe

Une pandémie, un président hospitalisé pendant la campagne, des agressions raciales, un choc économique, des milliards de dollars dépensés... Enfin, le jour se lève sur les élections américaines mardi 3 novembre. Au Royaume-Uni, le correspondant prédit qu'il s'agira de l'élection la plus divisée jamais connue aux États-Unis. En Espagne, l'envoyé spécial de la RTVE rappelle que Joe Biden a été donné gagnant par les instituts de sondage. Les électeurs installés en Allemagne se sont mobilisés En Allemagne, la ZDF souligne l'implication des électeurs américains au sujet de ce scrutin. Les démocrates basés outre-Rhin se sont démenés afin d'engranger un maximum de suffrages alors que les partisans de Donald Trump s'en sont remis à un bus aux couleurs républicaines, qui a sillonné les rues de Cologne. En Italie enfin, une longue nuit s'annonce pour la journaliste de la RAI. "Difficile de savoir si, à l'issue de cette soirée, nous connaîtrons le nom du gagnant," conclut-elle.