Eurozapping : inquiétude en Allemagne, colère en Arménie, polémique à Londres

En Allemagne, Angela Merkel met les choses au point. Alors qu'elle présentait un rapport sur l'économie allemande en pleine pandémie, la chancelière s'est montrée très directe : "Comme ce fut le cas avec la grippe espagnole, nous devons nous attendre à ce que la deuxième vague soit bien plus dure que la première." Depuis plusieurs jours le personnel soignant s'inquiète car le nombre de patients admis en soins intensifs augmente très vite. Tout comme le nombre de cas positifs. La colère gronde en Arménie. Dans les rues d'Erevan, ils sont des milliers à protester contre le cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh. Après plusieurs mois de combat, le gouvernement arménien a conclu lundi 9 novembre un accord que les manifestants rejettent de toutes leurs forces. La statue de la discorde En plein cœur de Londres (Royaume-Uni), une statue venant tout juste d'être inaugurée fait débat. Elle représente Mary Wollestonecraft, une penseuse féministe du milieu du XVIIIe siècle. Mais cette sculpture, surmontée d'une petite figurine nue, a fortement déplu à certains mouvements féministes, qui ont préféré cacher ses formes avec un tissu.