Eurovision : rencontre avec le leader de Kalush Orchestra, favori ukrainien du concours

"Je trouverai toujours le chemin de la maison, même si toutes les routes sont détruites", ont-ils chanté sur scène. Pour pouvoir se produire à Turin et quitter l'Ukraine, le Kalush Orchestra a obtenu une autorisation spéciale. Mais ce n'est pas un choix que tout le monde a fait : l'un des membres du groupe est resté en Ukraine pour combattre.

Allons à la rencontre de Kalush Orchestra représentant un pays en guerre à Turin au Concours Eurovision de la chanson.

"C'est un moment très important pour nous parce qu'au moment où nous nous qualifions pour la finale, la culture ukrainienne est en danger, elle a été tuée, détruite dans notre pays. Mais nous sommes ici pour dire qu'elle est vivante, qu'elle est unique et intéressante pour l'Europe", explique Oleh Psiuk, leader de la formation.

"Les sirènes signalant les raids aériens résonnent plusieurs fois par jour dans la région où se trouvent ma famille et mes amis, il y a des roquettes qui survolent les maisons, c'est vraiment comme une loterie. Vous ne savez jamais quand votre maison va être touchée. Alors, bien sûr, c'est très stressant (...)

Mais nous sommes très concentrés sur les répétitions et les préparatifs. Nous sommes concentrés pour transmettre notre message le côté unique de la culture ukrainienne et sa beauté".

Les bookmakers donnent favori le Kalush Orchestra, avec leur titre "Stefania".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles