Eurovision : pourquoi l'Italie avait quitté le concours

·1 min de lecture

Le groupe italien Måneskin a remporté la victoire, samedi 22 mai, du concours musical de l’Eurovision. Mais les Transalpins ne furent pas toujours victorieux, loin s’en faut. Si l'Italie fait partie du noyau de pays européens qui ont fondé la compétition en 1956, le pays a ensuite décidé d'annuler ses participations au concours, après deux victoires, en 1964 et en 1990. De 1998 à 2010, la compétition a donc eu lieu sans l’Italie, qui avait décidé de se mettre en retrait.

En 2011, l’Italie a finalement fait part de sa volonté de réintégrer l’Eurovision après treize longues années d’absence. Ce départ a été motivé par des raisons financières mais également un manque d’intérêt du public italien, selon la RAI, la chaîne nationale de télévision. Jorgen Franck, le directeur par intérim d’Eurovision TV à l’époque, avait qualifié ce retour italien de « super compliment » de la part du pays co-fondateur de la compétition. « Nous sommes impatients de montrer aux Italiens comment le concours a évolué au cours des 13 dernières années », avait-il déclaré, se disant « sûr qu’ils seront positivement surpris ».

Le retour de l’Italie ne fut pas gagnant, mais presque. Raphael Gualazzi avec sa chanson « Madness of love » était en effet parvenu à se hisser à la seconde place du classement, avec 189 points. Malgré des résultats en dents de scie les années suivantes - 21e place en 2014, 3e en 2015, 16e en 2016, 6e en 2017... - l’Italie s’est maintenue dans le concours, jusqu’à l’obtention du sacre, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Eurovision piège à cons » : le coup de gueule d’Éric Brunet
Diana au coeur du scandale de la BBC : comment Netflix entend surfer sur le dossier
Jeff Buckley : le mystère de sa mort dans la Wolf River
Prince William : le mauvais exemple d'Harry le galvanise
Flashback - Indochine : le drame qui a marqué Nicola Sirkis et le groupe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles