Eurovision : malgré la polémique autour de la victoire italienne, la France ne portera pas réclamation

·1 min de lecture

La France, 2e de l'Eurovision, "n'a pas du tout l'intention de déposer une réclamation" alors que les vainqueurs sont au cœur d'une polémique, indique lundi dansLe Parisien Delphine Ernotte, patronne de France Télévisions, qui gère la délégation tricolore. Damiano David, chanteur du groupe italien victorieux, Måneskin, va se soumettre à un dépistage de drogue après une vidéo devenu virale. Filmé durant la cérémonie, on le voit, sans que les images soient très claires, dans une posture assimilée par certains internautes à une prise de cocaïne. Ce qu'il nie.

"Nous gagnerons à la loyale"

"Quel que soit le résultat du test, la France n'a pas du tout l'intention de déposer une réclamation, assure Delphine Ernotte. Le vote est extrêmement clair en faveur de l'Italie. Elle n'a pas volé sa victoire et c'est ce qui compte". Sans recours de la France, le classement pourrait ne plus bouger quoi qu'il arrive.  "L'Eurovision est une saine compétition, sans coup fourré, avec beaucoup de fair-play et d'amitié entre les équipes et il faut conserver cet esprit, poursuit la dirigeante. Nous voulons gagner, mais nous irons avec plaisir l'an prochain en Italie. Et nous gagnerons à la loyale (sans porter réclamation, ndlr)".

Barbara Pravi prend ses distances avec la polémique

Barbara Pravi, arrivée 2e avec Voilà, meilleur classement français depuis 30 ans, s'est également montrée détachée par rapport à la polémique autour des Italiens. "Déjà moi, premièrement, je m'en fiche un peu. Ce sont des ch...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles