Eurovision : L'Ukraine, tenante du titre, n'organisera pas le concours européen de la chanson en 2023

Les conditions ne sont pas réunies. Après la réalisation d'une "étude de faisabilité", l'Union européenne de radiodiffusion, organisateur de l'Eurovision, a officiellement acté, ce vendredi, que l'Ukraine, vainqueur du concours européen de la chanson en mai dernier grâce à Kalush Orchestra et leur titre "Stefania", n'accueillera pas les phases finales de la 67e édition de l'événement en 2023.

Des discussions avec la BBC

Après 2005 et 2017, l'Ukraine aurait dû être le pays hôte l'Eurovision en 2023. Mais "dans les circonstances actuelles, l'UA:PBC (nom du diffuseur public ukrainien, ndlr) n'est pas en mesure de réunir les conditions sécuritaires et opérationnelles nécessaires pour accueillir, organiser et produire le concours Eurovision de la chanson selon les dispositions prévues par son règlement", écrit l'UER dans un communiqué. Ce règlement impose notamment que "la production de cet événement de grande ampleur doit être viable et la sécurité de toutes les personnes impliquées, notamment le public présent sur place, doit impérativement être garantie".

Au lendemain de la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision, le président, Volodimyr Zelenski, espérait accueillir l'Europe de la chanson en mai 2023. "L'année prochaine, l'Ukraine accueillera l'Eurovision !", avait-il parié. "Pour la troisième fois de son histoire. Et, je crois, pas la dernière. Nous ferons de notre mieux pour accueillir un jour les...

Lire la suite


À lire aussi

Eurovision Junior : La France remporte pour la première fois le concours avec Valentina et "J'imagine"
Eurovision : Tom Leeb dévoile la nouvelle version de son titre "The Best in Me"
Eurovision 2020 : La chanson de Tom Leeb a "cassé les oreilles" de Franck Riester !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles