Eurovision : l’Ukraine ne pourra pas accueillir le prochain concours

Eurovision : l’Ukraine ne pourra pas accueillir le prochain concours (lepoint.fr)

La Grande-Bretagne, arrivée en deuxième position, devrait prendre le relais de l’Ukraine, incapable d’assurer « les garanties de sécurité nécessaires ».

Vainqueur du dernier concours, l'Ukraine ne pourra pas accueillir l'Eurovision l'année prochaine a annoncé vendredi l'Union européenne de Radio-Télévision, qui examine la possibilité que la Grande-Bretagne, deuxième au classement, la remplace. « Dans les circonstances actuelles, les garanties de sécurité et les garanties opérationnelles nécessaires pour accueillir, organiser et produire l'Eurovision (…) ne peuvent pas être remplies » par l'Ukraine, a affirmé l'UER dans un communiqué.

L'organisme va par conséquent « entamer des discussions avec la BBC, dont le concurrent est arrivé en deuxième position, pour potentiellement accueillir le concours Eurovision 2023 au Royaume-Uni », a ajouté le communiqué. Le pays du groupe ou de l'artiste ayant remporté le concours Eurovision de la chanson doit normalement organiser la compétition de l'année suivante.

À LIRE AUSSI La minute antique – Eurovision et géopolitique

Le Kalush Orchestra d'Ukraine, dont la chanson « Stefania » mêle hip-hop et musique traditionnelle, avait remporté le 15 mai le concours en Italie, devant le Royaume-Uni et l'Espagne, grâce au vote des téléspectateurs qui ont plébiscité le groupe représentant le pays envahi fin février par les troupes russes. L'UER a cependant souligné avoir « la ferme intention que la victoire de l'Ukraine soit reflétée dans les spectacles de l'année prochaine ».

Boris Johnson ravi de cette décision

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'est félicité de cette init [...] Lire la suite

VIDÉO - Eurovision: Kalush Orchestra revend son trophée et verse 900 000 dollars à l'armée ukrainienne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles