Eurovision France : l'étrange confidence de Barbara Pravi après sa victoire

·1 min de lecture

La France a une nouvelle voix pour la représenter à l'international. Hier soir sur France 2, Barbara Pravi a surclassé le concours Eurovision France pour gagner son ticket pour la prochaine édition de l'Eurovision. Cette victoire n'était pas vraiment une surprise pour les connaisseurs : la jeune artiste très engagée dans la cause féministe était en effet en tête du classement des experts de l'Eurovision, et avait reçu le soutien de nombreux artistes avant sa prestation. Il ne restait plus qu'à confirmer une fois sur scène, ce qu'elle a fait... mais dont elle ne se souvient plus !

Barbara Pravi a en effet révélé au cours d'une interview accordée à nos confrères du Parisien qu'elle avait été submergée par le stress : "Pour moi, il y a eu l'avant, qui était hyper angoissant car nous étions tous en train de réfléchir, même si on assistait aux prestations des autres dans le public. J'avais l'impression d'avoir oublié mon texte. Puis l'après, une fois que je suis sortie de scène. Entre les deux, j'ai eu un trou noir, je ne me souviens plus de ma prestation. Je peux juste dire qu'elle était intense, elle m'a coûté de l'énergie, mais dans le bon sens… Je sais que j'ai donné", a confié la jeune femme.

Les prochains mois risquent de ne pas être davantage reposants pour Barbara Pravi qui, en plus de devoir préparer son passage à Rotterdam en mai prochain pour tenter de prendre la relève de Tom Leeb qui s'est désisté après le report de l'édition 2020, s'apprête à sortir son premier album. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Eurovision France : Natasha St Pier méconnaissable ? Le visage de la chanteuse intrigue les internautes
Eurovision 2021 : qui est Barbara Pravi, la représentante de la France ?
Prince Charles : cette surprenante pièce secrète dans sa demeure de Highgrove House
Mort de Faustine Nogherotto : les anciens de la Star Academy lui rendent hommage
Camelia Jordana mal à l'aise sur RFM après une étonnante question sur la police