Eurovision: finale à Turin, sans la Russie -exclue- et avec l'Ukraine parmi les favoris

La ville de Turin en Italie accueille ce samedi soir la finale du 66e concours Eurovision de la chanson. Vingt cinq pays sont en lice et la Russie est la grande absente puisqu’elle a été exclue par les organisateurs après l’invasion de l’Ukraine. Les Ukrainiens en revanche font partie des favoris pour emporter cette compétition devenue une caisse de résonance des grands enjeux internationaux.

L’ affrontement entre Kiev et Moscou se joue donc aussi sur le terrain de l’Eurovision. L’événement devrait rassembler ce soir quelque 200 millions de télespectateurs dans une trentaine de pays. La Russie en a été bannie au lendemain de l'entrée de ses troupes en Ukraine, fin février. Une décision de L'Union européenne de radiotélévision (l'UER) qui chapeaute le concours. Une pareille interdiction, c’est du jamais vu depuis 1993 quand la Yougoslavie de Slobodan Milosevic avait été privée de ce concours après des sanctions de l'ONU liées à la guerre dans les Balkans.

Mais pour en revenir à la musique proprement dite et selon les pronostics des parieurs, l'Ukraine justement a de fortes chances de l’emporter avec le Kalush Orchestra et une chanson - écrite avant la guerre - et qui est un mélange de rap et de musique traditionnelle.

Autres favoris, le Royaume-Uni et la Suède. Quant à la France, représentée par le groupe breton Alvan et Ahez, elle se classerait selon ces mêmes pronostics à la 17e place avec une chanson interprétée intégralement en langue bretonne.

À lire aussi : Eurovision 2021, le groupe italien Måneskin l'emporte, la Française Barbara Pravi deuxième

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles