Eurovision : Barbara Pravi sort du silence après le test négatif du chanteur de Maneskin

·1 min de lecture

L'affaire est désormais classée. Soupçonné d'avoir pris de la cocaïne devant les caméras en plein concours de l'Eurovision, le chanteur du groupe rock Måneskin a finalement été mis hors de cause par un test anti-drogue. Une petite déception pour ceux qui espéraient une disqualification donnant la victoire à Barbara Pravi, mais pas pour l'intéressée. Fair-play, l'artiste de 28 ans a assuré sur RTL être "ravie" par cette nouvelle.

"Je suis hyper contente, a réagi la représentante de la France, qui avait annoncé ne pas vouloir porter réclamation. S'il avait été testé positif, je n'aurais jamais accepté la lose de la première fausse première place. Ils ont été choisis par le public, ils ont été excellents. C'est trop bien et vive le rock", s'est-elle enthousiasmée, assurant comprendre le vote du public pour les Italiens "parce qu'ils sont extrêmement connus" : "Ils ont vendu pléthore d'albums, ils tournent à l'internationale."

Il faut dire que la deuxième place de Barbara Pravi, le meilleur résultat de la France depuis l'édition 1991, est déjà une forme de victoire. "Je trouve que c'est très fort et très beau", a confié la chanteuse de Voilà, qui a vécu "l'expérience la plus intense de (sa) vie à tous les niveaux". "J'ai l'impression d'avoir tous les avantages sans les inconvénients", résume-t-elle également à propos de cette deuxième place. Une belle performance qu'Emmanuel Macron n'a pas manqué de saluer avec un SMS qu'elle a décrit comme "surprenant".

Lire la suite sur le site de GALA

Agnès Pannier-Runacher en couple avec son ex-chef de cabinet : pourquoi c’est un imbroglio
Mort de Mark York (The Office) à 55 ans d’une maladie fulgurante
VIDEO - « Elle a fait une enquête sur les gens » : comment Laeticia a fait le tri dans l’entourage de Johnny
"Tais-toi !" : le prince Harry sommé d'arrêter de se plaindre
Barbra Streisand parmi les conquêtes du prince Charles, la folle rumeur