Eurovision 2023: Le Royaume-Uni accueillera le concours à la place de l'Ukraine

Le groupe Kalush Orchestra a remporté l'Eurovision le 14 mai 2022 à Turin.
Le groupe Kalush Orchestra a remporté l'Eurovision le 14 mai 2022 à Turin.

Le groupe Kalush Orchestra a remporté l'Eurovision le 14 mai 2022 à Turin.

EUROVISION - C’était le scénario pressenti depuis plusieurs mois. Vainqueur de l’Eurovision le 14 mai dernier, on savait que l’Ukraine n’accueillerait pas l’édition 2023 en raison de l’invasion russe. C’est le Royaume-Uni, arrivé en deuxième position, qui s’est mis d’accord avec l’Ukraine pour organiser le concours au printemps prochain, a annoncé Boris Johnson ce lundi 25 juillet.

“Nous sommes désormais les hôtes” de l’Eurovision pour la prochaine édition, a écrit le Premier ministre britannique sur son compte Twitter. Le concours devra “célébrer le pays et le peuple ukrainiens”, ajoute Boris Johnson. “Le Royaume-Uni honorera directement cet engagement et organisera un concours fantastique au nom de nos amis ukrainiens.”

“À la suite d’une demande de l’Union Européenne de Radio-Télévision [qui organise l’événement] et des autorités ukrainiennes, la BBC a accepté d’accueillir le concours l’année prochaine”, a indiqué dans un communiqué la ministre britannique de la Culture Nadine Dorries, malgré les réticences initiales de Londres à priver l’Ukraine de l’événement.

“Je suis désolée qu’en raison du bain de sang toujours provoqué par la Russie, il n’ait pas été possible d’accueillir l’événement en Ukraine, où il devrait avoir lieu”, a-t-elle insisté.

Dans un communiqué, l’Eurovision précise que les candidatures des potentielles villes-hôtes commenceront dès la semaine prochaine. Plusieurs villes se sont déjà portées candidates comme Manchester, dans le nord de l’Angleterre, mais aussi Londres, qui “serait honorée d’organiser un concours qui célèbre le peuple d’Ukraine et le meilleur du Royaume-Uni”, a assuré son maire Sadiq Khan.

L’Ukraine qui a remporté cette année l’Eurovision a fini lundi par saluer le fait que le prochain concours aura lieu au Royaume-Uni après avoir dénoncé en juin la décision de lui retirer l’accueil de la prochaine édition pour des raisons de sécurité, en raison de l’invasion russe.

“Il y a eu des consultations avec le gouvernement britannique et la BBC. Nous avons reçu l’assurance de la BBC et de l’Union Européenne de Radio-Télévision qu’elles organiseraient l’Eurovision ‘Au nom de l’Ukraine’ (...) Je pense que l’expérience de la BBC permettra de présenter l’Ukraine au plus haut niveau”, a déclaré le ministre ukrainien de la Culture Oleksandre Tkatchenko sur Telegram.

Le groupe Kalush Orchestra opposé à cette idée

Avant cette officialisation, le groupe ukrainien Kalush Orchestra, vainqueur en 2022, s’était pourtant montré réticent à l’idée de délocalisehaine édition du concours européen.

De passage à Paris le 20 juin, dans le cadre de leur tournée européenne, le groupe et plus particulièrement son chanteur Oleh Psiuk s’était positionné “contre cette décision, comme nombre d’Ukrainiens”.

“Les pouvoirs publics [ukrainiens] l’ont dit, nous considérons que nous sommes capables d’organiser en 2023 ce concours. Nous demandons aux autorités de l’Eurovision de revoir cette décision, car c’est important pour nous, c’est important aussi pour notre groupe”, expliquait-il à BFMTV.

Si le groupe ne s’est pas encore exprimé sur l’officialisation de l’organisation du concours 2023 au Royaume-Uni, la télévision publique ukrainienne a, elle, pris acte de cette décision qui “n’aura pas lieu en Ukraine mais en soutien de l’Ukraine”.

La Compagnie nationale de télévision ukrainienne qui devait donc être en charge de l’organisation s’est dite “convaincue que nous arriverons ensemble à insuffler un esprit ukrainien à cet événement et à réunir toute l’Europe autour de valeurs communes”.

À voir également sur Le HuffPost: Kalush Orchestra vend son trophée de l’Eurovision au profit de l’armée ukrainienne

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles