Eurovision 2022: en Ukraine, le présentateur vedette commente la compétition depuis un bunker

Timur Myroshnychenko, dans son bunker, pour présenter la demi-finale de l'Eurovision 2022 - Capture d'écran BFMTV
Timur Myroshnychenko, dans son bunker, pour présenter la demi-finale de l'Eurovision 2022 - Capture d'écran BFMTV

876450610001_6305958403112

La grande finale de l'Eurovision 2022 aura lieu ce samedi à Turin, en Italie. Sur le Vieux continent, des dizaines de millions de personnes vont suivre l'événement. Y compris en Ukraine où, malgré la guerre, la célèbre émission musicale sera diffusée. Timur Myroshnychenko, qui commente l'Eurovision depuis 2007, sera de nouveau aux manettes... depuis un bunker. Dont la localisation n'a pas été précisée pour des raisons de sécurité.

"Le tapis rouge que vous voyez, c’est celui qu’on a utilisé pendant l’Eurovision 2017. Il restait un bout et on l’a déroulé parce qu’il fait assez froid", explique le présentateur de 36 ans au micro de BFMTV.

L'icône de la télévision ukrainienne a déjà animé ce mardi la soirée de la première demi-finale du concours, qui a vu la qualification de l'Ukraine pour la grande finale.

"L’Eurovision, une religion"

Dans cet abri anti-aérien, tous les collaborateurs contribuant à l'organisation de l'émission sont présents. "Depuis la guerre, on y a installé trois studios et à côté, on a la régie. On s’est installés ici temporairement pour émettre, même en cas de bombardements", explique Timur Myroshnychenko.

"Pour moi, l’Eurovision c’est plus qu’un travail, c’est une religion", sourit celui qui a présenté le concours en Ukraine ces 15 dernières années, après avoir animé la version junior en 2005 et 2006.

"J’ai 36 ans et ça fait 17 ans que je suis dans l’Eurovision. Ça représente une cinquantaine d’émissions, donc vraiment, c’est une partie de moi", dit-il.

Une victoire de l'Ukraine serait "très symbolique"

"Dans notre pays, l’Eurovision est très populaire, vous savez. Après la première demi-finale j'ai reçu des milliers de messages de remerciements de téléspectateurs. Ce qu'ils me disaient était simple: grâce à vous, on a l'impression d'avoir retrouvé la vie d'avant", raconte, ému, Timur Myroshnychenko.

Pour samedi, le présentateur espère voir la victoire "très symbolique" de Kalush Orchestra, le groupe ukrainien qui représente Kiev à l'Euorvision cette année.

"Je pense que l'essentiel, c’est le soutien de toutes les sociétés civilisées aux côtés de l’Ukraine. (...) C'est vrai que le courage des Ukrainiens peut être récompensé, mais ce sera une première victoire avant la 'Grande victoire' de l'Ukraine", veut-il croire au micro de BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles