Eurovision 2021 : suspecté d'avoir pris de la drogue en direct, la chanteur du groupe Maneskin va se soumettre à un dépistage

·1 min de lecture

C’est la panique sur la Toile. Depuis ce samedi 22 mai mais surtout depuis la victoire du groupe italien Maneskin, les suspicions vont bon train. En cause ? Une séquence dans laquelle on voit Damiano David, le chanteur du groupe, la tête baissée, faisant un geste qui laisserait penser qu’il prenait une substance illicite. Un acte qui paraît encore plus suspect alors que le batteur du groupe lui donne un coup de coude lorsqu’il s’aperçoit que les caméras ont eu cette séquence. "Je ne prends pas de drogue. S'il vous plaît, les gars. Ne dites pas ça vraiment, pas de cocaïne. S'il vous plaît, ne dites pas ça", a assuré le chanteur à la fin du concours lors d’une conférence de presse.

Selon lui, il aurait baissé la tête pour ramasser le verre cassé par le guitariste du groupe. Plus tard, sur Instagram, les membres du groupe qui souhaitent être lavés de tout soupçon ont déclaré être "prêts à se faire tester car [ils n’ont] rien à cacher", avant d’ajouter : "Nous sommes vraiment choqués par ce que certaines personnes disent sur Damiano qui se drogue. Nous sommes réellement CONTRE les drogues et nous n'avons jamais pris de cocaïne". Et apparemment, leur parole a été prise au sérieux. Selon l'AFP, le groupe va devoir se soumettre à un dépistage afin d’avoir le fin mot sur cette polémique.

Beaucoup de Français voient en ce scandale une opportunité pour la France de se hisser à la première place et donc de remporter le concours. Cyril Hanouna n'a d'ailleurs pas hésité à communiquer à ce sujet (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Louane dans 50' Inside : la chanteuse fait de rares confidences sur sa fille Esmée
Prince William : en visite en Écosse, il se remémore deux moments importants de sa vie, dont sa rencontre avec Kate Middleton
Jean Dujardin : l'acteur évoque les humiliations qu'il a subies à l'école
PHOTO Caroline Receveur dévoile un impressionnant décolleté : les internautes se pâment
Elizabeth II : la reine ne décolère pas après les nouvelles attaques du prince Harry

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles