Eurovision 2021 : pourquoi Marie Myriam ne croit pas aux chances de Barbara Pravi

·1 min de lecture

Le 22 mai prochain, la finale de l’Eurovision 2021 aura lieu sur la scène de l’Ahoy Arena de Rotterdam. Parmi les artistes en très bonne position pour l’emporter, on trouve… Barbara Pravi ! La candidate française, qui a séduit les fans du concours avec sa chanson Voilà, est même la grande favorite chez les bookmakers. Un statut réjouissant qui a été évoqué ce mercredi 12 mai dans Touche pas à mon poste par Cyril Hanouna, ses chroniqueurs, ainsi que Marie Myriam.

La chanteuse, qui avait remporté l’Eurovision en 1977 avec son tube L’oiseau et l’enfant, est la dernière gagnante française. Invitée à donner son avis sur les chances de Barbara Pravi, elle a semblé dubitative. « La question que je me pose, c’est la chanson, le genre de la chanson par rapport aux autres, a-t-elle commencé. Je ne sais pas si vous avez écouté les autres chansons sur internet… » Moins remuant que d’autres titres en compétition (notamment l’autre favori, Je me casse de Destiny pour Malte), Voilà ne l’a pas entièrement convaincue.

Gilles Verdez était pourtant formel : « Je vous assure que c’est l’héritière de Marie Myriam ! », a-t-il martelé. Cyril Hanouna s’est alors tourné vers son invitée : « Marie, je sens que t’y crois pas de ouf… », lui a-t-il lancé. « Non, ce n’est pas ça… », a poliment répondu la chanteuse… avant d’avouer tous ses doutes. « Je me pose la question sur la chanson par rapport aux autres pays. Mais évidemment que je veux que Barbara gagne. Je sais qu'elle chante divinement bien. Elle va (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Issa Doumbia victime de racisme à ses débuts : il se souvient des propos "scandaleux" d'un réalisateur
PHOTO M Pokora papa : cette bêtise de son fils Isaiah qui l'amuse beaucoup
PHOTO Aubin (Koh-Lanta) : métamorphosé après l'aventure, il dévoile son impressionnante perte de poids
Sophie Davant choquée : cet acte de son ex qui a mis fin à leur histoire
VIDEO Top Chef : excédée, Hélène Darroze met "un coup de pied aux fesses" à Mohamed