En Europe, une sécheresse aux multiples conséquences

Des journées de fortes chaleurs continuent d'être enregistrées cet été dans plusieurs pays européens. Transport fluvial, production du lait... La sécheresse continue d'avoir un impact de nombreux secteurs.

En Angleterre, une large partie du territoire est officiellement en état de sécheresse. Le Conseil national a fait grimper le niveau d’alerte, jusqu’ici placé à « temps très sec ». Cette mesure, déclarée pour la première fois depuis 2018, concerne de vastes zones incluant Londres. Dans une large partie de l’Angleterre, il n’a pas plu depuis des semaines, et l’herbe des parcs est jaunie par le soleil, rapporte notre correspondante à Londres, Emeline Vin. Annoncée à l'issue d'une réunion d'urgence convoquée par l'agence environnementale, cette mesure intervient en pleine vague de chaleur au Royaume-Uni, la deuxième de l'été, dans un pays peu habitué aux températures élevées. Selon les scientifiques, ces épisodes vont se multiplier, s'allonger et s'intensifier sous l'effet du réchauffement climatique.

Une alerte orange « chaleur extrême » est en cours depuis jeudi sur la quasi-totalité du sud de l'Angleterre et une partie du Pays de Galles. « C’est surtout une reconnaissance de la gravité de la situation, commente Jamie Hannaford, hydrologue, interrogé par la BBC. L’agence environnementale et les fournisseurs d’eau s’y préparent depuis un moment : les rivières sont exceptionnellement basses à travers le pays, et juillet a été le plus sec depuis le début des relevés, en 1836, dans plusieurs régions. C’est vraiment un été extrême. » Si le record absolu de 40,3°C atteint le 20 juillet ne sera pas égalé, des températures allant jusqu'à 35°C sont attendues vendredi, et même 36°C pendant le week-end.


Lire la suite sur RFI