En Europe, une politique migratoire toujours plus sécuritaire

Alors que l'Union européenne mettait auparavant l'accent sur l'accueil et l'intégration des étrangers, les États-membres ont pris un virage sécuritaire depuis une vingtaine d'années, favorisé notamment par la crise migratoire de 2015-2016. Le tout récent Pacte sur la migration et l'asile symbolise ce changement de paradigme : il s'agit désormais, comme le souligne la chercheuse Ségolène Barbou des Places, de "tout faire pour que les migrants n'arrivent pas sur le territoire européen".

Le tournant sécuritaire de la politique migratoire européenne va-t-il encore s'accentuer ? Depuis la crise migratoire de 2015-2016, l'Union européenne ne cesse de légiférer pour repousser au maximum les migrants désirant s'établir sur son territoire. Le Pacte sur la migration et l'asile, définitivement adopté le 14 mai, qui vise notamment à lutter contre l’immigration illégale et à accélérer la reconduction en-dehors de l’UE des personnes en situation illégale, en est la dernière illustration. Et alors que ce paquet venait tout juste d'être adopté, quinze États membres ont adressé une lettre à la Commission européenne demandant un tour de vis supplémentaire.

Enjeux des européennes (1/4)Quel avenir pour la défense européenne ?


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Quel avenir pour la défense européenne ?
Élections européennes : Giorgia Meloni face à son bilan sur la question migratoire
Européennes : l'extrême droite française ne va plus siéger avec l'AfD au Parlement européen