Europe : Anne Hidalgo critique l’action limitée d’Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Ce qui manque à l'Europe, « c'est une capacité à parler d'une seule voix sur les principaux dossiers, en particulier celui des migrants, de la transition écologique et de la démocratie », estime Anne Hidalgo
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un entretien au « Figaro », Anne Hidalgo revient sur les principaux dossiers concernant l'Europe, notamment celui des migrants.

« Retrouver une Europe puissante et humaniste. » C'est ce que souhaite la candidate socialiste à la présidentielle Anne Hidalgo. La maire de Paris a notamment critiqué l'action « limitée à des coups de menton » d'Emmanuel Macron, dans un entretien accordé au Figaro, publié vendredi 3 décembre.

Ce qui manque à l'Europe, « c'est une capacité à parler d'une seule voix sur les principaux dossiers, en particulier celui des migrants, de la transition écologique et de la démocratie », estime ainsi Anne Hidalgo. Emmanuel Macron « avait placé sa candidature en 2017 sous le sceau des valeurs européennes, mais son action s'est limitée à des coups de menton à prendre le pouvoir sans associer qui que ce soit » et « cela a produit des échecs », poursuit-elle, alors que la France va prendre la présidence de l'UE au premier semestre 2022.

Les migrants, « un des grands défis auxquels l?Europe et la planète tout entière sont confrontées »

Avec Olaf Scholz, prochain chancelier en Allemagne, « onze pays sont dirigés aujourd'hui par des sociaux-démocrates - qui tous me soutiennent - et demain, je l'espère, la France », souligne la candidate socialiste. « Ce contexte politique crée de nouvelles opportunités », pour une Europe de la défense, en matière énergétique et encore pour une révision des règles budgétaires synonymes actuellement de « politiques d'austérité ».

Concernant les migrants, « un des grands défis auxquels l'Europe et la planète tout entière sont confrontées », « nou [...] Lire la suite

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo : "En 2017, on nous a dit : "Plus jamais ça", et cinq ans plus tard, deux candidats d’extrême droite. À quand le troisième ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles