Europe. Dans les Alpes, des volontaires italiens et français viennent en aide aux migrants

·1 min de lecture

Vêtements, nourriture, gîte et trajets en voiture sont offerts aux migrants par des habitants des villages des Alpes relate le Daily Telegraph, qui décrit le réseau de solidarité qui s’est tissé le long de la frontière.

La route migratoire qui traverse les Alpes est moins médiatisée que celle de la Méditerranée, où les tragédies sont récurrentes. Et si ces montagnes ne sont pas aussi meurtrières que les eaux séparant l’Europe et l’Afrique du Nord, elles demeurent une véritable épreuve pour les migrants. Le Daily Telegraph consacre un article au mouvement de solidarité qui a émergé parmi les habitants de la région : “Des centaines de volontaires dans les Alpes aident les migrants à traverser la frontière entre l’Italie et la France, terrain dangereux soumis à des températures glaciales.”

À lire aussi: À la frontière italienne, des jeunes migrants piégés par le froid et l’État français

Les premières traversées ont été enregistrées en 2016. Si les données manquent, on estime que plusieurs centaines de personnes tentent de passer la frontière illégalement chaque mois. La dernière fois qu’un corps sans vie a été retrouvé, c’était en février 2019. Il s’agissait d’un Togolais, mort d’hypothermie. “On a des températures inférieures à zéro, de la neige, du brouillard… C’est déjà difficile pour les jeunes hommes, vous imaginez ce qu’il en est pour les femmes, les enfants et les personnes âgées”, lâche Beatrice Pasquale, membre de l’ONG italienne Doctors for Human Rights.

À lire aussi: Vu de Hongrie. Génération identitaire, cible du gouvernement français

Des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles