Europe 1 se sépare de l'humoriste Nicolas Canteloup après 16 ans de collaboration

·1 min de lecture

RADIO - L’humoriste s’était récemment montré très critique à l’égard de Vincent Bolloré, premier actionnaire du groupe Lagardère

Vous n’entendrez plus ses célèbres imitations sur la fréquence 183 kHz. Contre toute attente, Europe 1 a décidé de mettre fin à sa collaboration avec l’une de ses figures emblématiques : Nicolas Canteloup.

Son producteur Jean-Marc Dumontet a annoncé sur Twitter que la Revue du Presque ne serait pas reconduite à la rentrée. « Avec une profonde tristesse, nous avons appris que nous ne reviendrions plus à ce beau rendez-vous que nous honorions depuis 2005 », sur la radio privée, écris le producteur sous le message « Nicolas Canteloup et Europe 1 c’est fini ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le sort de Nicolas Canteloup suscitait des interrogations en interne et au-delà depuis la grève historique de cinq jours survenue en juin au sein de la station, motivée par la mise à pied d’un reporter et la crainte d’une transformation de la radio en « média d’opinion » au gré des rapprochements avec la chaîne d’information du groupe Canal+. Sans faire grève, l’imitateur, vitrine de la radio, avait apporté son soutien au mouvement lors de chroniques caustiques. Pour la dernière de la saison, il avait rebaptisé Europe 1 en CNews Radio et raillé « le grand capitaine breton » Bolloré(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Nicole Ferroni fait ses adieux surprises en direct sur France Inter
Hauts-de-Seine : Home-jacking au domicile de l’animateur Guillaume Pley à Rueil-Malmaison
Cette émission de radio itinérante est animée par des enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles