Europe Écologie-Les Verts le temps du recyclage Le Hamon de la primaire développement personnel Arnaud Montebourg le bon filon François Hollande les promesses ressuscitées

Libération.fr

Benoît Hamon n’a pas attendu de s’allier avec Europe Ecologie-les Verts (EE-LV) pour présenter un projet tourné vers l’écologie - et cela a sans doute facilité les noces. Figuraient déjà au menu pendant la primaire l’interdiction de certains pesticides et des perturbateurs endocriniens, la sanctuarisation des biens communs, le soutien aux circuits courts, les aides à la conversion pour les producteurs souhaitant passer à l’agriculture biologique, la négociation d’une nouvelle politique agricole commune (PAC) favorisant le modèle agro-écologique, le plan d’investissement pour la rénovation énergétique, la mise en place d’un plan national «zéro déchet», etc.

Mais il fallait tout de même l’enrichir d’éléments issus du programme de Yannick Jadot, éphémère candidat EE-LV, qui s’est retiré en sa faveur le 23 février. Ainsi, alors que Hamon se contentait initialement de réduire la part du nucléaire à 50 % du mix énergétique en 2025, s’alignant sur les objectifs de fermetures de centrales fixés par la loi sur la transition énergétique, il a dit jeudi souhaiter atteindre 100 % d’énergies renouvelables en 2050, et donc sortir du nucléaire «en une génération». Une ambition qui figurait dans le programme écologiste et qui braque nombre de socialistes. De la même façon, Hamon voulait, pour sortir du diesel, mettre fin à son avantage fiscal : il envisage désormais d’interdire, d’ici 2025, la commercialisation de nouvelles voitures diesel. Autre nouveauté dans le domaine des transports : le candidat veut «consolider le maillage» ferroviaire du territoire, dans le même esprit que la volonté du programme écolo de «développer les réseaux de transports du quotidien».

Enfin, si l’éventualité d’une alliance entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon a capoté, l’idée du premier de lancer dès l’été 2017 une «conférence pour une VIe République réunissant parlementaires, sages et citoyens» ressemble beaucoup à la volonté du second de réunir une Assemblée constituante. Sur le site de (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Benoît hamon inspirations au programme
Vers un vrai sursaut de l’économie en 2017 ?
un vent de révolte
Une partie de la loi sur l’état d’urgence censurée
Un ado fasciné par Columbine fait plusieurs blessés dans un lycée de Grasse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages