Européennes : le RN a-t-il le droit d'utiliser les noms de Mélenchon et de LFI pour faire campagne ?

Benoît Zagdoun
La France insoumise a adressé une mise en demeure au Rassemblement national au sujet d'un tract qui évoque Andréa Kotarac, ex-membre de LFI qui appelle à voter pour le RN. Le parti de Jean-Luc Mélenchon dénonce une tentative de "tromperie". Les avocats contactés par franceinfo jugent que cette action en justice a peu de chances d'aboutir.

"Pour stopper Macron il votera pour la liste Rassemblement national", clame le tract du RN. Andréa Kotarac, élu local La France insoumise mais appelant à voter pour le RN aux élections européennes, y apparaît tout sourire. Le visuel précise que le conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes était auparavant "membre de l'équipe de Jean-Luc Mélenchon".

Jean-Luc Mélenchon "nous a envoyé une lettre d'avocat", s'est amusée Marine Le Pen, jeudi 16 mai, au micro de France Inter. "J’ai reçu dès hier soir une lettre d’avocat pour que monsieur Kotarac ne dise pas qu’il était de La France insoumise", a-t-elle raconté.

Juliette Prados, conseillère presse des députés "insoumis", ne donne pas la même version des faits à franceinfo, confirmant l'information de Libération. Si LFI a adressé une mise en demeure au RN, c'est pour que ses tracts ne mentionnent plus les noms de La France insoumise et de Jean-Luc Mélenchon, comme c'est le cas sur ce visuel partagé notamment sur les comptes Facebook du RN et de sa présidente.


"La mise en demeure porte sur la tromperie des électeurs. Ce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi