Publicité

Européennes: le général Christophe Gomart sera numéro 3 de la liste LR

Le général Christophe Gomart à Paris le 19 mars 2024 (Ludovic MARIN)
Le général Christophe Gomart à Paris le 19 mars 2024 (Ludovic MARIN)

Le général Christophe Gomart, ancien chef du renseignement militaire et des forces spéciales, occupera la troisième place sur la liste des Républicains aux Européennes du 9 juin, a annoncé mardi le patron du parti, Eric Ciotti.

"Au moment où les guerres frappent aux portes de l'Europe (...), pouvoir disposer de l'expérience et de la compétence (de M. Gomart) est un atout important", a affirmé M. Ciotti lors d'une conférence de presse au siège parisien de LR.

"Sauter dans le grand bain politique n'est pas complètement exonéré de danger", a-t-il toutefois prévenu l'ancien parachutiste, qui figurera en troisième position dans la liste conduite par le sortant François-Xavier Bellamy, qui stagne autour de 7% dans les sondages.

"Je m'engage auprès des Républicains, qui est le parti de l'ordre et la liberté", a affirmé M. Gomart, assurant "croire beaucoup en l'engagement" et rappelant qu'il "avait servi le pays pendant 36 ans".

Habitué des plateaux de télévision, M. Gomart s'exprimera samedi lors du premier meeting de campagne de la droite, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Il est appelé à intervenir dans une campagne européenne qui est marquée par le soutien à l'Ukraine face à la Russie de Vladimir Poutine.

Interrogé sur les récentes déclarations d'Emmanuel Macron sur l'Ukraine, M. Gomart a repris les propos du président polonais Donald Tusk: "la vraie solidarité avec l'Ukraine? Moins de mots, plus de munitions".

Agé de 64 ans, issu de Saint-Cyr, son profil répond à la volonté de la droite de placer un profil régalien en numéro trois de la liste, après avoir désigné l'agricultrice Céline Imart comme numéro deux.

Christophe Gomart a été coordonnateur national du renseignement à l'Elysée de 2008 à 2011 sous Nicolas Sarkozy avant de prendre la direction de renseignement militaire en 2013.

Il a quitté l'armée en 2017 pour rejoindre le groupe d'immobilier commercial Unibail-Rodamco, en tant que directeur de la sûreté et de l'ingénierie.

arz/pab/mpm