Européennes : François Ruffin répond à Marine Tondelier en plaidant pour une liste commune

© SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

La gauche parviendra-t-elle à faire émerger une liste commune en vue des élections européennes ? Ce n’est pas la volonté d’Europe Écologie Les Verts, qui par l’intermédiaire de Marine Tondelier, sa secrétaire nationale, a répété dans le Journal du Dimanche ce matin que ce n’était pas envisageable : « Nous répéter cent fois la même mauvaise idée ne la rendra pas d’un coup brillante et convaincante », assène-t-elle d’ailleurs en demandant de ne pas confondre « convaincre » et « contraindre ». Marine Tondelier a énuméré les différends qui opposent LFI et EELV, à commencer par le sujet de la Chine, de l’Ukraine, de la défense européenne et surtout la volonté d’une « Europe plus sociale […] plus forte et plus fédérale ».

À lire aussi Chez la Nupes, des lendemains qui déchantent

Invité de BFMTV ce dimanche midi, le député insoumis François Ruffin lui a répondu, en laissant la porte ouverte : « J'espère qu'on va arriver à avoir une candidature commune pour les Européennes », a-t-il laissé entendre, car ce serait pour lui « le seul moyen d'aller égaler et dépasser le Rassemblement national ». Le député de la Somme considère que ce qui les « sépare » est « devenu moins important » : « Nous, on parle de désobéissance sur un certain nombre de choses, eux parlent de dérogations » à certaines règles européennes.

Une victoire « en équipe »

De son côté, dans le JDD, Marine Tondelier n’est pas complètement fermée à une candidature commune… mais pour 2027. Et c’est ce sur quoi l...


Lire la suite sur LeJDD