Publicité

Européennes: Florian Philippot et Jean-Frédéric Poisson font liste commune pour le Frexit

Florian Philippot, président des Patriotes, lors d'un meeting le 6 avril 2022 à Paris (STEPHANE DE SAKUTIN)
Florian Philippot, président des Patriotes, lors d'un meeting le 6 avril 2022 à Paris (STEPHANE DE SAKUTIN)

Florian Philippot, président des Patriotes, et Jean-Frédéric Poisson, à la tête du parti Via, ont annoncé jeudi "un accord de coalition visant à faire liste commune aux Européennes", sur une ligne souverainiste pour la sortie de la France de l'Union européenne.

L'ancien numéro deux du Front national (devenu depuis RN) et le candidat malheureux à la primaire de la droite en 2016 prônent notamment "l'indépendance nationale et la souveraineté de la France", la sortie de l'OTAN ou "la préservation de notre modèle social".

Les deux leaders doivent respectivement occuper la première et troisième position de leur liste, la deuxième place étant réservée à Myriam Palomba.

Cette ancienne journaliste et chroniqueuse de l'émission de Cyril Hanouna "Touche pas à mon poste" s'était notamment illustrée pour avoir relayé une théorie complotiste sur un prétendu système organisé de sacrifices d'enfants.

La cinquième place doit revenir à Pierre-Yves Rougeyron, un essayiste souverainiste. A également été annoncé sur la liste Marc Doyer, qui veut faire reconnaître un lien entre le vaccin contre le Covid et la maladie de Creuztfeld-Jakob qui a emporté son épouse.

Tous se sont illustrés par leur virulente opposition aux vaccins à ARN messager et l'instauration des pass lors de la crise sanitaire, dont ils dénoncent "la gestion calamiteuse".

Florian Philippot, qui avait quitté le Front national en 2017, avait recueilli 0,65% des suffrages lors des dernières élections européennes.

Le président des Patriotes entend cette fois profiter de l'absence de Nicolas Dupont-Aignan, mais devra compter avec l'ancien candidat à la présidentielle François Asselineau, qui a annoncé concourir avec son parti, Union populaire républicaine.

Jean-Frédéric Poisson, qui avait succédé à Christine Boutin à la tête du Parti Chrétien-Démocrate, rebaptisé Via, avait renoncé à se présenter à la présidentielle de 2022 pour finalement rejoindre la campagne d'Eric Zemmour.

pab/arz/sp