Européennes : "Il est clair que La France insoumise a pris un coup sur la tête et Jean-Luc aussi" reconnaît François Ruffin

franceinfo
Le député de la Somme assure que "rien n'est dit pour la suite" après le faible score de son parti aux élections européennes, refusant d'y voir une fin de carrière pour le leader de la France insoumise.

François Ruffin, député La France insoumise (LFI) de la Somme a admis, mercredi 12 juin sur France Inter, que le résultat de son parti aux élections européennes, où la liste menée par Manon Aubry n'a recueilli que 6,31% des voix, avait été brutale. "Il est clair que la France insoumise a pris un coup sur la tête, et Jean-Luc [Mélenchon] aussi, il n'y a pas de doute là-dessus", a déclaré le député.

"Je pense que rien n'est dit pour la suite", a toutefois nuancé François Ruffin. Depuis le 26 mai, Jean-Luc Mélenchon attend le moment opportun pour sortir du silence. Ce qui laisse planer un doute sur son avenir à la tête du mouvement.

"Populiste et de gauche"

La campagne des européennes a été "très difficile à mener", explique François Ruffin. "L'évidence était que le gros bâton, pour battre Macron, était le Rassemblement national, j'ai mesuré dès l'automne quelle serait la difficulté de cette campagne, affirme-t-il. Je ne peux pas vous dire qu'il y avait une solution miracle et que, en tapant plus fort, en étant plus sur un discours de rupture, on aurait fait mieux."

Le député de la Somme regrette les critiques émises en interne contre Jean-Luc Mélenchon et sa ligne politique. Clémentine Autain a ainsi pointé le discours de "clash permanent" qui, selon elle, rebuté une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi