Elections européennes 2024 : En plein vote, LFI dénonce des « irrégularités » locales après le mot d’ordre de Mélenchon

Litiges - Jean-Luc Mélenchon a demandé l’ouverture d’une « commission d’enquête sur le déroulement des élections » à quelques jours des Européennes

Malgré la période de réserve, les Insoumis sont décidés à se faire entendre. Plusieurs députés de La France Insoumise ont dénoncé ce dimanche, en plein scrutin des élections européennes, des « irrégularités » locales, notamment à Toulouse.

Les cadres de LFI ont pointé dès ce matin plusieurs situations litigieuses sur le réseau social X. A l’image du coordinateur national du mouvement, Manuel Bompard, qui a fait savoir que les bulletins de sa candidate Manon Aubry « n’étaient pas disposés sur les tables de vote » à Domont, dans le Val-d’Oise.

« Pagaille électorale » à Toulouse ?

« Il a fallu une intervention de notre part pour les mettre en place », a ajouté le député des Bouches-du-Rhône, lançant un appel à ses sympathisants : « Soyez vigilants et alertez-nous de tous les dysfonctionnements ! ». Consigne appliquée par ses collègues de Haute-Garonne Hadrien Clouet et François Piquemal. Le premier a dénoncé de « premières irrégularités » à Toulouse dès l’ouverture des bureaux de vote, quand le second a déploré dans la matinée une « pagaille électorale » dans la Ville rose.

Interrogé par l’AFP, l’adjoint au maire chargé des élections, Sacha Briand, a assuré que le vote se déroulait « parfaitement », expliquant qu’un seul des 2(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Elections européennes 2024 : Pourquoi la France élit 81 eurodéputés cette année
Européennes 2024 : A seulement 6 % dans les sondages, pourquoi les jeunes boudent le vote Macron ?
Elections européennes 2024 : Pourquoi le drapeau européen n’a-t-il que 12 étoiles et non 27 ?