Euromillions : malgré les 187 millions d’euros empochés, sa vie s’est transformée en cauchemar

image

L'argent ne fait pas forcément le bonheur et Gillian Bayford peut en témoigner. Son mari et elle ont gagné 148 millions de pounds (187 millions d'euros) en 2012. Mais depuis sa vie s’est transformée en un véritable cauchemar.

Voyages, investissements immobiliers, restaurants gastronomiques, ouverture d'une entreprise, philanthropie… Votre vie ne serait-elle pas meilleure en décrochant le jackpot aux jeux de hasard ? C'est ce que croyait une Britannique originaire de Dundee, en Ecosse, après avoir empoché 187 millions d'euros avec son mari il y a 4 ans. Ce qui aurait dû lui apporter un peu plus de bonheur a finalement transformé sa vie en cauchemar.

“La cassure est irréparable”

Ses relations avec ses proches ont pris une tournure à laquelle elle ne s'attendait pas. “J'ai gagné 148 millions de pounds (187 millions d'euros) et ma vie s'est transformée en cauchemar. Cela fait quasiment un an que je ne parle plus à ma famille. Je leur ai pourtant offert 25 millions d'euros. La cassure est irréparable”, a-t-elle raconté au Daily Mail.

Malgré tout l'argent offert à sa famille, cette dernière demandait toujours plus à la grande gagnante. “Ils n'arrêtaient pas de me contacter pour que je leur en donne plus. Ils ont déjà acheté des maisons et des voitures, mais ils en voulaient toujours plus”, a-t-elle raconté. “Aujourd'hui, ils vivent dans un appartement à 300.000 euros et conduisent une Audi S8”. Son frère Colin (41 ans) s'est marié il y a plus d'un an sans prendre la peine de la convier à la cérémonie.

Le divorce…

Son mariage a également volé en éclats. Pour ne pas faire dans le cliché, son époux, devenu extrêmement riche, a divorcé pour refaire sa vie avec une femme 17 ans plus jeune que lui…

"Et dire que j'ai cru que l'argent allait rendre tout le monde heureux", conclut avec amertume Gillian.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles