Un eurodéputé RN mis à l’écart au Parlement européen, après une condamnation pour violences conjugales

Hervé Juvin était tête de liste du RN aux élections régionales du Pays-de-la-Loire en 2021.
JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP Hervé Juvin était tête de liste du RN aux élections régionales du Pays-de-la-Loire en 2021.

POLITIQUE - Une autre affaire délicate pour le Rassemblement national. L’eurodéputé RN Hervé Juvin a été définitivement condamné pour violences conjugales le 14 octobre dernier, selon les informations de L’Obs. Un cadre du RN a confirmé au HuffPost que sa mise en retrait du groupe lui a été « immédiatement demandée ».

La condamnation, que le magazine a pu consulter, concerne des violences survenues en juin 2018. Hervé Juvin aurait « poussé dans les escaliers » et « tordu la main » de son épouse. Des « coups de pied » et des « coups de poing » sont aussi cités par l’hebdomadaire. L’élu avait été condamné en première instance, le 10 novembre 2021, à six mois de prison avec sursis mais avait fait appel.

Une figure de la campagne de Marine Le Pen

Le parti, contacté par L’Obs, a déclaré que « ni Marine Le Pen, ni Jordan Bardella n’avaient connaissance de cette condamnation en appel et de la condamnation en première instance » et a précisé qu’Hervé Juvin n’est « pas adhérent du parti mais un soutien ».

Élu député européen sur la liste du RN en 2019, Hervé Juvin est pourtant devenu conseiller régional en 2021 après avoir été la tête de liste du parti d’extrême droite aux élections régionales dans les Pays-de-la-Loire.

Il était l’une des figures de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, durant laquelle il était présenté comme le spécialiste des questions écologistes. L’essayiste avait avant ça été dans les années 2000 « conseiller spécial » de l’écologiste Corinne Lepage. Bien que n’étant pas membre du parti, il a obtenu d’être « invité permanent » au bureau national, à l’occasion du XVIIe congrès du RN.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi