Un eurodéputé grec, ancien cadre du parti néonazi Aube dorée, arrêté à Bruxelles

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'eurodéputé grec Ioannis Lagos, ancien membre du parti néonazi Aube dorée, a été arrêté mardi 27 avril à Bruxelles après la levée de son immunité parlementaire, a appris l'AFP de source policière grecque.

Selon cette source contactée par l'AFP et ayant requis l'anonymat, loannis Lagos a été condamné dans son pays à 13 ans et huit mois de réclusion pour "direction d'une organisation criminelle" et est également visé par un mandat d'arrêt international. "Je suis dans un véhicule policier, les voleurs, les athées, les anti-Hellènes vont m'emprisonner", a fait savoir Ioannis Lagos sur Twitter.

Accusé d'être impliqué dans le meurtre d'un militant antifasciste

Ioannis Lagos, 48 ans, figure parmi une quarantaine de membres d'Aube dorée condamnés en octobre à Athènes à l'issue d'un procès marathon de cinq ans et demi. Cadre principal d'Aube dorée, Ioannis Lagos avait été placé en détention provisoire, comme l'ensemble de la direction de cette formation, après le meurtre près d'Athènes d'un militant antifasciste, Pavlos Fyssas, en septembre 2013. Il avait été remis en liberté conditionnelle 18 mois plus tard dans l'attente de son procès. Ancien agent de sécurité, Ioannis Lagos était le chef local d'Aube dorée dans la zone où Pavlos Fyssas a été tué.

Ioannis Lagos avait, le jour du verdict de la cour pénale d'Athènes en octobre, "quitté la Grèce pour Bruxelles afin d'échapper à sa condamnation", a expliqué l'eurodéputée française Marie Toussaint (Verts), rapporteure du Parlement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi