Euro U17: Kayi Sanda, Bouabré, Gomis… Trois Français à suivre avant la demie contre l’Espagne

Euro U17: Kayi Sanda, Bouabré, Gomis… Trois Français à suivre avant la demie contre l’Espagne

Sur la route du doublé. L’équipe de France a rendez-vous avec l’Espagne, ce mardi en Hongrie, en demi-finale de l’Euro U17 (20h). Après avoir terminé deuxième du groupe C, avec une victoire contre l’Écosse (3-1), une défaite contre l’Allemagne (1-3) et un nul devant le Portugal (1-1), les joueurs de Jean-Luc Vannuchi ont écarté l’Angleterre en quarts de finale, grâce à un penalty transformé par Mathias Lambourde en toute de fin de match. Un succès synonyme de qualification pour la Coupe du monde 2023, qui aura lieu en fin d’année (le pays hôte n’a pas encore été annoncé).

Les Bleuets vont désormais tenter d’accéder à la finale de l’Euro, prévue vendredi à Budapest, face à la Pologne ou l’Allemagne. Un an après le sacre de l’équipe emmenée par Warren Zaïre-Emery, Mathys Tel, El Chadaille Bitshiabu ou Désiré Doué. Il faudra pour ça prendre le meilleur sur la Roja, qui peut notamment compter sur les grands espoirs du Barça: Marc Guiu (meilleur buteur du tournoi avec quatre réalisations) et Lamine Yamal (âgé de 15 ans et plus jeune joueur de l’histoire du club catalan). Le choc est programmé à la Puskas Akadémia Pancho Arena de Felcsut, au nord de la Hongrie. L’occasion de s’intéresser de plus près à trois jeunes Français prometteurs…

Joachim Kayi Sanda - Défenseur central (Valenciennes FC)

C’est l’un des plus jeunes de cette équipe de France. Né le 29 novembre 2006, Joachim Kayi Sada a seulement 16 ans. Le défenseur de Valenciennes (Ligue 2) est considéré comme un top joueur. Son contrat aspirant prendra fin en 2024, mais le club nordiste lui a déjà soumis une proposition de contrat professionnel. Il a fait une apparition cette saison avec la réserve (National 3), fin janvier, lors d’un match nul à Compiègne (2-2).

Des clubs français, allemands et anglais sont à l’affût pour tenter de le récupérer. Depuis la deuxième moitié du championnat, le natif des Hauts-de-Seine, habitué de la réserve, s’entraîne de plus en plus avec le groupe pro. Sur le banc lors du premier match de cet Euro, il a depuis récupéré sa place de titulaire et son brassard de capitaine.

Saïmon Bouabré - Milieu de terrain (AS Monaco)

Il fait partie de ceux qui ont le plus joué en Hongrie. Vainqueur de la Gambardella le mois dernier avec l’AS Monaco (victoire 4-2 en finale contre Clermont au Stade de France), Saïmon Bouabré, qui fêtera ce jeudi ses 17 ans, est identifié par les observateurs comme l’un des meilleurs joueurs de cet Euro.

Le podcast Scouting, produit par RMC Sport, lui avait consacré un épisode l’an passé. Leader technique du milieu de terrain, le natif de Saint-Etienne a reçu une proposition de contrat professionnel de la part du club du Rocher avant le début de la compétition. Des négociations sont en cours. D’autres clubs européens surveillent de près la situation de celui qui a participé activement au sacre en Gambarella, avec quatre titularisations, deux buts (dont un finale) et trois passes décisives.

Tidiam Gomis - Ailier (Stade Malherbe de Caean)

Cette demi-finale de l’Euro s’annonce importante pour lui. En concurrence avec Tidiane Diallo (Strasbourg) au poste d’ailier gauche, Tidiam Gomis a une belle carte à jouer face à la Roja. Passeur décisif contre l’Écosse et buteur face au Portugal, l’espoir du Stade Malherbe de Caen (Ligue 2) s’est distingué depuis le début du tournoi. Après avoir gagné en masse musculaire ces derniers mois, il affiche de nets progrès sur le rectangle vert. Doté d’un gros mental, c’est un élément qui se révèle dans la difficulté.

Alors qu’il aura 17 ans en août, le natif des Yvelines a déjà signé son premier contrat pro en Normandie, jusqu’en 2025. C’est l’un des rares membres de la génération 2006 dans ce cas, avec Warren Zaïre-Emery (PSG) ou Mathis Amougou (Saint-Etienne), que le podcast Scouting a récemment mis en lumière dans un épisode. Finaliste malheureux de la Gambardella l’an passé (défaite aux tirs aux buts contre l’OL), Tidiam Gomis ne s’entraîne pas encore avec l’équipe A à Caen, mais il va intégrer le groupe pro dès la saison prochaine. Il a fait 12 apparitions avec la réserve cette saison, en National 2), et inscrit un but contre Blois début mars (1-3).

La compo des Bleuets contre l'Espagne : Paul Argney (Le Havre AC) - Yvann Titi (ESTAC), Joachim Kayi Sanda (Valenciennes FC), Bastien Meupiyou (FC Nantes), Nhoa Sangui (Stade de Reims) - Ismail Bouneb (Valenciennes FC), Nolan Ferro (RC Strasbourg), Saimon Bouabré (AS Monaco) - Mohamed-Amine Bouchenna (Clermont Foot 63), Mathis Lambourde (Stade Rennais), Tidiam Gomis (Stade Malherbe de Caen)

Article original publié sur RMC Sport