Euro : elle prétend être malade pour assister au match, est filmée et se fait licencier

·2 min de lecture
Une anglaise renvoyée de son travail pour s’être rendu à Wembley pour le match Angleterre-Danemark

Pour assister à la demi-finale Angleterre-Danemark à Wembley (Londres), une supportrice n'a pas hésité à mentir à son employeur . La croyant malade, son directeur a eu la mauvaise surprise, en regardant le match à la télévision, de la reconnaître dans les travées du stade.

Mercredi 7 juillet, ils étaient plus de 60 000 personnes dans les tribunes du stade Wembley, à Londres, pour assister à la victoire de l'équipe d'Angleterre face au Danemark en demi-finale de l'Euro. Un moment historique pour les supporters des Three Lions pour qui la soirée fut riche en émotions. D'abord menés 0-1, les Anglais ont réussi à refaire leur retard avant de prendre l'avantage en prolongations et décrocher leur ticket pour la finale de la compétition. 

Mais pour certaines, la joie n'a été que de courte durée. Situées juste derrière le but danois lors du penalty d'Harry Kane, Nina et son amie ont bien évidemment laissé éclater leur joie lors du goal libérateur. Captée par les caméras, la scène a été diffusée sur les écrans du stade et à la télévision. Tranquillement installé devant sa télé, l'employeur de Nina n'a pas manqué une miette de l'instant. Le hic ? La supportrice avait prétexté un arrêt maladie pour pouvoir se rendre au stade.

“Je referais tout ça”

S'il comprend que la "période est passionnante pour tout le monde en Angleterre", Charles Taylor, directeur de Composite Prime, n'a pas eu d'autre choix que de renvoyer son employée. "Si nous en avions eu l'occasion, nous aurions accordé sa présence à un match de football aussi important. Malheureusement, notre employé a menti, prenant un jour de congé maladie pour assister au match de football le mercredi 7 juillet. (...) Nous n'avions pas d'autre choix que d'appliquer le règlement."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

N'ayant appris qu'elle pourrait assister au match grâce à son amie qu'au dernier moment, Nina n'avait pas voulu prendre le risque de se voir refuser sa journée. Si aujourd'hui, elle admet ressentir des "émotion mitigées" - "nous sommes en finale mais j'ai aussi perdu mon emploi" -, elle ne regrette pas vraiment son choix. "Le football, c'est toute ma vie. Cela ne s’est pas produit depuis 1996, je me souviens très bien d’avoir pleuré sur le canapé de ma mère lorsque Gareth Southgate a raté son penalty. La fan de football qui est en moi ne pouvait tout simplement pas rater ce match”, a ainsi confié la malheureuse employée au Telegraph. Si une situation analogue se représentait, “je referais tout ça”.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles