Euro : l'ombre du Covid-19 plane sur la fin de la compétition

·1 min de lecture

Jusqu'au bout, l'Euro 2020 de football devra composer avec la pandémie de Covid-19. Depuis le début de la compétition, plusieurs joueurs ont déjà manqué des matchs de leur sélection après avoir été testés positifs à la maladie, comme dernièrement le Croate Ivan Perisic qui n'a pas pu participer au huitième de finale de son équipe face à l'Espagne (défaite 5-3 de la Croatie après prolongations). Les perturbations se sont étendues jusqu'aux fan zones, avec la fermeture de celle de Moscou dès le 18 juin.

Des jauges pourtant augmentées pour la fin de la compétition

Cas détectés chez des supporters, sortie de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la compétition... Les menaces s'accumulent sur la fin de l'Euro, alors que les demi-finales et la finale se dérouleront du 6 au 11 juillet devant plus de 60.000 spectateurs au stade de Wembley en Angleterre.

Alors que la Russie a recensé jeudi un record de morts quotidien pour le troisième jour de suite, la ville hôte de Saint-Pétersbourg a enregistré 115 nouveaux morts à elle seule. Un niveau proche du record établi en début de semaine. Pour autant, les autorités ont maintenu dans la ville le quart de finale entre l'Espagne et la Suisse devant des milliers de supporters, notamment étrangers, prévu vendredi. Et ce alors que près de 300 supporters finlandais, venus soutenir leur équipe lors des phases de poule, sont revenus de l'ancienne capitale russe positif au nouveau coronavirus, selon Helsinki.

Près de 2.000 Ecossais positifs o...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles