Euro : voici huit bonnes raisons de suivre les huitièmes de finale

·1 min de lecture

La compétition peut réellement commencer. Après une phase de poules qui a réservé son lot de hauts (le carton plein de la Turquie, France-Allemagne) et de bas (la grosse frayeur autour de Christian Eriksen, les cris racistes à Budapest), l'Euro 2020 entre samedi dans sa phase finale, avec les huitièmes de finale. Pour l'occasion, nous avons sélectionné huit arguments pour s'intéresser de près à ces matches, des chocs Angleterre-Allemagne et Belgique-Portugal à l'aventure danoise, en passant par les interrogations sur la physionomie de France-Suisse.

Les matches ont enfin de l'enjeu

Fini les rencontres disputées avec un enjeu limité en poules, en raison de la qualification de plusieurs troisièmes pour la phase finale. Cette fois-ci, chaque match donne lieu à une élimination, sans rattrapage possible. Cela devrait donner des rencontres avec davantage d'intensité sur le terrain, chaque luttant pour ne pas sortir de la compétition, avec plusieurs chocs au programme.

Le grand retour des Pays-Bas et de l'Italie au plus haut niveau

On ne les avait pas vus en 2018 et un Mondial sans eux a forcément moins de saveur. Cette fois-ci, les Pays-Bas et l'Italie sont bien là et surmotivés pour cette phase finale. En poules, les deux équipes ont remporté leurs trois matches, l'Italie s'offrant même le luxe de ne pas encaisser de but. Respectivement opposés aux Tchèques et aux Autrichiens, Néerlandais et Italiens veulent poursuivre leur beau parcours le plus loin possible. 

Cristiano Ronaldo con...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles