Euro : les Britanniques se disent contents de ne pas avoir adhéré à cette monnaie

·1 min de lecture

Quel regard porte t-on sur l'euro outre-Manche aujourd'hui ? Il n'y a jamais eu de référendum sur la question, mais tous les sondages d'opinion le montrent depuis 2000. Les Britanniques n'ont jamais voulu de l'euro. Kevin travaille dans l'immobilier dans la City de Londres. Il avait 15 ans lorsque l'euro a été créé. "Pour être honnête, j'étais content de ne pas rejoindre l'euro, car le pound était beaucoup plus fort. Ça joue en ma faveur dans ce sens, surtout pour les voyages en Europe."

71% des Britanniques ne veulent toujours pas de l'euro

Pour d'autres, comme Lisa, la peur de l'isolement en temps de crise l'emporte. "Maintenant, après le Brexit , nous sommes complètement isolés du reste de l'Europe. Nous ne pouvons dépendre que de notre propre économie et de la livre sterling et cela rend la situation très difficile", souffle-t-elle. "Je pense que la livre sterling ne peut plus prospérer."

>> À LIRE AUSSIVingt ans de l'euro : cinq choses (surprenantes) à savoir sur la monnaie européenne

Après la crise financière de 2008, la livre dégringole. L'année suivante, un sondage de la BBC montre que malgré tout, 71% des Britanniques ne veulent toujours pas de l'euro. Le dossier est définitivement clos à la suite du référendum sur le Brexit. "Maintenant que nous n'en faisons plus partie, je suis content que nous n'ayons pas adhéré à l'euro, car cela a rendu les choses plus simples pour quitter l'Union européenne", affirme un Britannique. 

Malgré les périodes de crise, les ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles