Euro 2024: "Ce sera difficile, mais c’est possible", les Autrichiens veulent croire à l'exploit contre les Bleus

Sur les bords du Salzach, de nombreux touristes sont venus admirer les merveilles de Salzbourg. Cette ville limitrophe de l'Allemagne est surtout connue pour Mozart. Le célèbre compositeur autrichien a vu le jour dans cette cité en 1756. Sa maison natale, transformée en musée, fait le plein toute la journée sous ce beau soleil de juin. À quelques mètres de là, des petits bars retransmettront le match de la sélection nationale ce lundi soir pour le choc face à l'équipe de France à l'Euro 2024 (21h). "On espère faire le plein", confie l'un des serveurs, fan du SV Austria Salzbourg.

"L'Autriche réalise de bonnes performances"

C'est d'ailleurs dans le stade de ce club de troisième division autrichienne, le "Erich-Misoph-Stadion", que des jeunes footballeurs participent à un tournoi entre différents clubs de la région. À l'entrée de l'enceinte, Martin fait savoir que c'est "ici le vrai club de Salzbourg", en référence à l'autre club de la ville le Red Bull Salzbourg. Avec la tenue du club, ce supporter est sous le charme de son équipe nationale depuis plusieurs mois. "En ce moment, l’Autriche réalise de bonnes performances. Peut-être que nous pouvons obtenir un point contre la France. Ce sera difficile, mais je pense que c’est possible", fait-il savoir. Sans même parler de l'exploit d'une victoire face aux Bleus, les supporters restent prudents.

Sur ses quinze derniers match, l’Autriche, 25e au classement Fifa, n’a perdu qu’une rencontre. C'était face à la Belgique. Cette nation représente l'épouvantail de ce groupe D. Maillot du Real Madrid sur le dos, Emirodic passe son après-midi sur un petit stade à taper le ballon avec un ami. Même s'il reconnait que la France a "les meilleurs des meilleurs" avec "Kylian Mbappé ou Eduardo Camavinga", ce jeune footeux met surtout en avant la qualité des jeunes pousses autrichiennes. "L’Autriche a pas mal de bons joueurs dans son effectif avec des cadres qui permettent d'encadrer les jeunes, analyse Emirodic. Il y a quelques stars oui, avec des jeunes autrichiens, formés ici. Et par exemple, beaucoup de joueurs sont passés par le stade du RB Salzbourg juste derrière nous. Vous savez on est une petite ville mais nous aussi on a vu les meilleurs avec Haaland et Mané".

"Nous allons mourir"

Mais dans les rues de la ville autrichienne, les Bleus de Didier Deschamps font peur. "Je ne suis pas trop excité avant cette rencontre", affirme Hantz. Fan de football, ce dernier a surtout une crainte: voir son équipe nationale "encaisser une valise" lors de leur premier match dans la compétition. Et d'ajouter: "Sur les deux derniers matchs amicaux face à la Serbie et la Suisse nous n’avons pas maîtrisé notre match, il faut se ressaisir avant le grand match de lundi. Si notre équipe joue comme ça contre la France, nous allons mourir".

Didier Deschamps a répété à plusieurs reprises tout le bien qu'il pense de cette équipe autrichienne. Des compliments qui sont arrivés jusqu'aux oreilles des fans. L’Autriche participe cette année à son quatrième Euro, c’est même la troisième édition consécutive qu’elle dispute. Ce petit pays de 9 millions d'habitants rêve surtout d'aller plus loin qu'en 2020, éliminé en 8es de finale de la compétition.

Article original publié sur RMC Sport