Euro 2024: les premières images de Kylian Mbappé, pansement sur le nez, à l'entraînement des Bleus

Et soudain, il est apparu sur la pelouse du stade de Paderborn. Alors que le début de l'entraînement des Bleus, ce mercredi soir, s'était déroulé sans lui, Kylian Mbappé a bien rejoint ses partenaires sur le terrain, crampons aux pieds.

Deux jours après avoir été victime d'une fracture du nez lors de France-Autriche (1-0) à l'Euro 2024, et deux jours avant le deuxième match contre les Pays-Bas pour lequel il est "incertain", le capitaine tricolore s'est montré avec un pansement au milieu du visage, mais sans masque. Et surtout, dans son langage corporel et son attitude, très décontracté.

>>> Les dernières infos sur l'Euro et les Bleus

Footing, discussion avec Deschamps... et frappes

Sous les yeux du président de la FFF, Philippe Diallo, et de nombreux journalistes, Mbappé est d'abord resté à l'écart des autres Bleus (alors en plein toro), faisant un footing léger en compagnie du préparateur physique Cyril Moine, avant de hausser le rythme, de toucher le ballon, et même de participer à une séance de frappes avec ses partenaires.

Kylian Mbappé a aussi pris le temps d'échanger sur la pelouse avec son sélectionneur Didier Deschamps, mimant visiblement au cours de la discussion "l'accident" de lundi, quand son nez est venu percuter la solide épaule de Kevin Danso. En regagnant les vestiaires, sur les coups de 18h35, le futur joueur du Real Madrid a semblé indiquer que tout allait bien pour lui, entretenant ainsi le doute sur sa présence ou non vendredi soir contre les Néerlandais.

Rien d'alarmant côté infirmerie

Concernant les autres Bleus victimes de petits bobos, William Saliba (douleur à une cheville) a procédé à un footing à part avec un kiné, quittant le terrain un peu plus tôt que les autres, en compagnie de Théo Hernandez qui lui avait fait du vélo.

Olivier Giroud (inflammation d'un adducteur) a pour sa part terminé la séance avec le préparateur physique pour du fractionné, sans donner l'impression d'être diminué.

Article original publié sur RMC Sport