Euro 2024: le Hongrois Varga opéré avec succès et bientôt autorisé à quitter l'hôpital

Après le choc et l'inquiétude, place au soulagement. Gravement blessé dans un duel avec le gardien écossais puis évacué sur civière et transporté vers un établissement médical de Stuttgart, Barnabas Varga va mieux. Complètement KO et touché à la nuque en marge de la victoire de son équipe contre l'Ecosse (1-0) à l'Euro 2024, l'attaquant de 29 ans a été opéré avec ce succès ce lundi.

"Barnabas Varga a subi une opération réussie lundi après-midi à la clinique de Stuttgart. Selon les informations transmises par les médecins de l'établissement spécialisés dans les blessures au visage, l'intervention s'est déroulée sans complication", a ainsi écrit la Fédération hongroise de football dans un message relayé sur les réseaux sociaux. "De sorte que l'attaquant de Ferencvaros peut quitter l'hôpital dès mercredi."

>> Toutes les infos sur l'Euro 2024

Plusieurs fractures au visage

Dimanche soir au stade de Stuttgart, à la 68e minute de la rencontre entre la Hongrie et l'Écosse lors de l'Euro 2024, Barnabas Varga a violemment percuté le coude du portier écossais Angus Gunn, retombant sur la nuque.

Après des premiers soins sur la pelouse, et des coéquipiers tenants une couverture marron pour l'isoler, le joueur a été transporté conscient vers un hôpital de Stuttgart. Après la rencontre, le sélectionneur italien de la Hongrie, Marco Rossi s'était montré rassurant: "Heureusement, nous pouvons dire à présent que 'Barni' n'est plus en danger".

>> Tous les matchs de l'Euro 2024 sont accessibles via l'offre RMC Sport-beIN Sports

"Plusieurs os de Barnabas Varga ont été fracturés et il souffre d'une commotion cérébrale", avait expliqué la Fédération magyare (MLSZ) sur X, dans la nuit de dimanche à lundi.

Ses coéquipiers lui ont dédié la victoire (1-0) arrachée dans les dernières secondes du temps additionnel, qui a éliminé l'Écosse et entretenu un mince espoir de qualification pour les Hongrois, par la voie des quatre meilleurs troisièmes de groupes.

Article original publié sur RMC Sport