Euro 2024: le gros chambrage de Ronaldo face au gardien tchèque lors de la victoire in-extremis du Portugal

Au bout du suspense. Le Portugal a dû attendre les derniers instants pour venir à bout de la République tchèque, mardi soir, lors de son entrée en lice à l’Euro 2024 (2-1). Francisco Conceiçao, l’ailier de Porto, a inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel (90e+2), en profitant de la maladresse de la défense adverse. Fou de joie, le fils de Sergio Conceiçao (21 ans) a enlevé son maillot en courant vers les tribunes du stade de Gelsenkirchen, suivi par tous ses coéquipiers.

Cristiano Ronaldo s’est joint à la communion. Mais avant de rattraper ses partenaires, le taulier de 39 ans est allé chambrer Jindrich Stanek. Le quintuple Ballon d’or s’est rapproché du gardien tchèque en brandissant le poing et en s’adressant à lui d’un air rageur. Assis sur la pelouse, le portier du Slavia Prague n’a pas du tout apprécié.

 

Face à une Seleçao ultra-dominatrice (19 tirs, dont 8 cadrés, 74% de possession), Stanek a longtemps repoussé l’échéance. Mais il a fini par céder face à l’équipe de CR7, toujours aussi assoiffé de succès. Le meilleur buteur de l’histoire du Portugal (130 réalisations en 28 sélections), qui évolue à Al Nassr (Arabie saoudite), dispute en Allemagne le sixième Euro de sa carrière (il était déjà là en 2004). Un record dans la compétition.

Son chambrage a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Certains y ont vu la marque d'un compétitieur éternel. D'autres, au contraire, ont trouvé qu'il avait manqué de classe sur ce coup. "On ne verrait pas Messi faire ça à ses adversaires, c'est pour ça que Messi est le goat", a lancé un spectateur sur X. "Cette attitude est la raison pour laquelle je n'arrive pas à m'attacher à lui", a déploré un autre. "Il n'a pas besoin de faire ça", a conclu un internaute.

Après ce succès in-extremis face aux Tchèques, Cristiano Ronaldo et les Portugais affronteront la Turquie samedi à Dortmund (18h), avant de conclure leur premier tour face à la Géorgie mercredi prochain, à nouveau à Gelsenkirchen (21h).

Article original publié sur RMC Sport