Euro 2022 : les Bleues en quarts de finale après leur victoire contre la Belgique

L'équipe de France féminine de football s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro 2022 dès son deuxième match de poule, jeudi 14 juillet à Rotherham, en Angleterre. Sans être souveraines, les Bleues ont battu les Belges (2-1). Elles ont déjà leur billet pour la phase à élimination directe, alors qu'elles ont encore un troisième match à jouer face à l'Islande le 18 juillet.

Quarts-de-finaliste de l'Euro en 2009, 2013 et 2017, soit son meilleur résultat dans la compétition, l'équipe de France est d'ores et déjà assurée de faire aussi bien dans cette édition 2022, bien qu'elle vise beaucoup plus haut. Après le festival offensif du premier match contre l'Italie (5-1) dans le groupe D, la sélection tricolore a été moins spectaculaire contre la Belgique. Le résultat obtenu reste malgré tout idéal : victorieuses 2-1, les Françaises ont validé leur ticket pour la suite de l'Euro.

Le résultat nul entre l'Italie et l'Islande (1-1) plus tôt à Manchester avait fixé un peu plus l'objectif du soir. Avec une victoire, Corinne Diacre et ses joueuses étaient mathématiquement assurées non seulement de la qualification, mais en plus de finir à la première place du groupe D, et donc de recevoir au New York Stadium de Rotherham en quarts de finale la nation qui se classera deuxième du groupe C.

Diani ouvre son compteur, Katoto touchée à un genou

Les Bleues n'ont pas rendu une copie parfaite pour leur deuxième sortie. L'essentiel est quand même acquis. C'est un carton plein sur ces deux premiers matches qui permet d'appréhender la rencontre contre l'Islande avec sérénité, en attendant les quarts de finale.

Lire la suite

VIDÉO - Euro 2022 (F) - Diacre: "J'espère que notre résultat sera le feu d'artifice de notre fête nationale"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles