Euro 2022: les Bleues écrasent l'Italie pour leur entrée en lice

AP - Dave Thompson

L'équipe de France a commencé son Euro 2022 à Rotherham, en Angleterre, de la meilleure des façons contre les Italiennes. Les Françaises l'ont emporté sur le score sans appel de 5-1, dimanche 10 juillet, dans le groupe D. Grace Geyoro, auteure d'un triplé, et ses coéquipières s'installent en tête de leur poule.

Malgré un palmarès encore vierge, l'équipe de France féminine de football compte parmi les plus ambitieuses à l'heure où commence le 13e Championnat d'Europe des nations, qui se tient en Angleterre jusqu'au 31 juillet. Un statut qu'il fallait assumer dès ce premier match face à l'Italie, dimanche au New York Stadium de Rotherham. Et l'objectif a été largement rempli par les joueuses de Corinne Diacre.

Avec un dispositif en 4-3-3 et un trident offensif composé de Kadidiatou Diani, Marie-Antoinette Katoto et Delphine Cascarino, soutenu par Grace Geyoro, les Françaises avaient de sérieux arguments à faire valoir d'entrée. C'est pourtant l'Italie qui a allumé la première mèche avec Barbara Bonansea, plus prompte que la défense bleue. L'attaquante italienne s'est retrouvée en duel avec Pauline Peyraud-Magnin, qui a la particularité d'être sa coéquipière à la Juventus. Et c'est la gardienne française qui a eu le dernier mot au prix d'une superbe parade (4e). Un simple avertissement sans frais pour la France avant le feu d'artifice.

Avalanche de buts en première période

La machine tricolore s'est mise en marche rapidement après cette grosse occasion concédée. Sur un centre de Kadidiatou Diani, la capitaine transalpine Sara Gama a raté son renvoi et Grace Geyoro en a profité pour ouvrir le score (9e). Une deuxième erreur italienne a été payée cash juste après : la portière Laura Giuliani a repoussé plein axe un centre de Sakina Karchaoui, et Marie-Antoinette Katoto a eu le temps de contrôler avant d'inscrire le but du break (12e).

Après une nouvelle occasion de Katoto qui a trouvé le poteau, la France a pris le large grâce à Delphine Cascarino, dont la frappe limpide et puissante a surpris la gardienne des Azzurre (38e). L'Italie a finalement coulé complétement avant la pause face à Grace Geyoro. La milieu de terrain du PSG a d'abord dribblé Giuliani pour le 4-0 (40e), puis une dernière reprise sans contrôle a fait mouche encore une fois (45e). Un triplé qui a forcément une saveur particulière pour celle qui était donnée incertaine il y a quelques jours en raison d'une entorse du genou gauche.

À confirmer le 14 juillet contre la Belgique

Après la pause, les Bleues, largement devant, ont surtout géré leur avance, et l'Italie est parvenue à sauver l'honneur grâce à Martina Piemonte de la tête (77e). Un sauvetage de Selma Bacha dans le temps additionnel a évité aux Françaises de concéder un deuxième but.

La France s'installe seule en tête du groupe D avec trois points, puisque dans l'autre rencontre du jour, l'Islande et la Belgique ont fait match nul (1-1). Grace Geyoro, elle, est pour l'instant la meilleure buteuse de ce début d'Euro. Les Bleues auront l'occasion de faire un pas sans doute décisif vers les quarts de finale lors de leur prochaine rencontre, face à la Belgique jeudi 14 juillet. Une nouvelle victoire le jour de la fête nationale serait du meilleur effet.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles