Euro-2021 : dans son temple de Wembley, l’Angleterre élimine l’Allemagne

·3 min de lecture

La sélection anglaise a remporté le choc face à la Mannschaft allemande mardi à Wembley grâce à l’inévitable Raheem Sterling et son capitaine-buteur retrouvé, Harry Kane (2-0). Après cette victoire acquise dans une ambiance folle, les Three Lions poursuivent leur route dans cet Euro-2021. Ils affronteront la Suède ou l’Ukraine au tour suivant.

L’ultime membre du dernier carré de l’Euro-2016 est tombé. Après le pays de Galles, sorti dès le premier tour, après le Portugal, champion d’Europe éliminé par la Belgique, et après la France, vice-championne d’Europe battue par la Suisse, l’Allemagne rentre chez elle à son tour, dès les huitièmes de finale. Le parcours de la Nationalmannschaft – et celui de Joachim Löw à sa tête – s’arrête à Londres, mardi 29 juin, avec une défaite contre l’Angleterre (2-0).

Le souvenir du revers des Three Lions en demi-finale de l’Euro-1996 n’est sans doute pas totalement effacé. Mais pour Gareth Southgate, joueur à l’époque et sélectionneur de l’équipe nationale aujourd’hui, ce succès a sans doute une saveur particulière. L’Angleterre est sortie victorieuse de ce choc face à l’Allemagne. La fameuse citation de Gary Lineker – "Le football est un jeu qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est toujours l’Allemagne qui gagne" – a été démentie.

Chaude ambiance à Wembley

Pour ce choc, les deux sélectionneurs ont opéré quelques changements par rapport à leurs précédentes tactiques. Côté anglais, Southgate a fait confiance au jeune Bukayo Saka (19 ans) pour accompagner Raheem Sterling et Harry Kane. Löw a lui décidé d’intégrer Leon Goretzka dans son onze au détriment d’Ilkay Gündogan. Bien lui en a pris car le joueur du Bayern Munich a régné sur le terrain durant le premier quart d’heure, jusqu’au réveil de l’Angleterre.

Dans un premier acte équilibré, les Three Lions ont mené au nombre d’occasions. Sterling a testé Neuer de loin (16e), Werner a perdu son duel face à Pickford (32e), et Kane a dribblé Neuer mais n’a pas échappé au retour de Hummels (45e+1). Au début de la seconde période, Pickford, encore lui, a levé une main ferme pour dévier un missile décoché par Havertz (48e). Dans une ambiance électrique, tout s’est finalement joué dans le dernier quart d’heure.

Sterling superstar, Kane libéré

Et qui d'autre que Raheem Sterling, essentiel au premier tour et intenable encore aujourd'hui, pour faire la différence ? L'attaquant de Manchester City a surgi dans la surface pour couper le centre de Luke Shaw et ouvrir le score au plus près d'un Manuel Neuer cette fois impuissant (75e). Six minutes plus tard, les Allemands ont obtenu une occasion en or d'égaliser, mais Thomas Müller a trop croisé son tir face à Pickford.

Pour un match quasi parfait, il fallait aussi que le capitaine Harry Kane se libère. Si décevant lors des trois premiers matches, l'attaquant a retrouvé son flair en fin de rencontre. Servi par Jack Grealish, Kane a placé sa tête piquée et libéré tout un peuple (86e). L'Angleterre peut exploser de joie : l'Allemagne est à terre, les Three Lions en quarts de finale !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles