Euro-2021 : les Pays-Bas favoris contre les Tchèques, la Belgique se méfie du Portugal

·3 min de lecture

Après une phase de poule parfaite, les Pays-Bas et la Belgique espèrent continuer sur leur lancée en se qualifiant pour les quarts de finale de l'Euro-2021. Si les Néerlandais arrivent favoris face à la République tchèque, dimanche, le Portugal pourrait par contre donner du fil à retordre aux Belges.

Vainqueurs de leurs trois matches de poule, les Néerlandais seront favoris face aux Tchèques, dimanche 26 juin à 18 h, en huitièmes de finale de l'Euro à Budapest. Pleins d'ambition, les Belges devront quant à eux se méfier des Portugais, tenants du titre, qu'ils affrontent à Séville un peu plus tard dans la soirée.

Retour en force des Pays-Bas

Les équipiers de Memphis Depay, forts de leur carton plein au premier tour dans le groupe C, espèrent marquer les esprits après l'absence de leurs prédécesseurs à l'Euro-2016 et au Mondial-2018. Mais depuis le triomphe des Marco Van Basten, Ruud Gullit et Ronald Koeman à l'Euro-1988, le premier match à élimination directe a souvent été fatal aux Pays-Bas – seulement deux qualifications en sept rencontres, en 2000 et 2004.

Finalistes malheureux en 1996 contre l'Allemagne, les Tchèques pourront compter sur leur avant-centre Patrik Schick, auteur de trois buts dans le tournoi.

Les deux nations se sont rencontrées à deux reprises à l'Euro, à chaque fois en phase de groupes, avec un succès des Bataves en 2000 et une victoire des Tchèques en 2004.

Belgique-Portugal, choc des huitièmes

La Belgique, dont la meilleure performance est une place de finaliste de l'Euro en 1980, espérait, elle, affronter un adversaire plus modeste après avoir terminé brillamment première du groupe B. Mais elle a hérité du Portugal de Cristiano Ronaldo, troisième du "groupe de la mort" derrière la France et l'Allemagne.

"Ils peuvent aller loin, c'est dommage qu'on les rencontre maintenant lors des huitièmes de finale", a regretté le gardien des Diables Rouges, Thibault Courtois, au sujet du Portugal.

Les deux sélections ne se sont jamais affrontées dans le cadre d'un Euro ou d'une Coupe du monde.

Romelu Lukaku, qui a déjà marqué trois fois dans cet Euro, sera la principale menace pour l'arrière-garde lusitanienne, assez fébrile lors de la défaite contre l'Allemagne (4–2) samedi dernier.

Du côté de la sélection dirigée par Fernando Santos, on s'en remet logiquement à Ronaldo, qui dispute sans doute, à 36 ans, son dernier championnat d'Europe.

"CR7", actuel meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations dont trois penalties, a égalé mercredi contre la France (2–2) le record de buts inscrits en sélection nationale (109) au niveau mondial – record qui appartenait jusqu'à présent à l'Iranien Ali Daei. Le joueur de la Juventus est également le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro avec 14 unités, amassées au cours des éditions 2004, 2008, 2012, 2016 et 2020.

La chaleur andalouse sera un facteur à prendre en compte : malgré l'heure tardive du coup d'envoi, il devrait faire encore plus de 30 degrés dimanche soir sur la pelouse jaunie du stade de la Cartuja.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles