Euro 2021. Écossais, Gallois, Irlandais : tous Italiens pour une soirée !

·1 min de lecture

Qu’ils fassent ou non partie du Royaume-Uni, les voisins de l’Angleterre seront nombreux à espérer une victoire de l’Italie, ce dimanche en finale de l’Euro 2020, entre rivalité historique et motivations purement footballistiques.

“Soutenir les Anglais ? Je ne peux pas. Je ne peux vraiment pas.” Le journaliste Sion Morgan ne s’en cache pas : impossible pour lui de souhaiter la victoire des hommes de Gareth Southgate face à l’Italie, ce dimanche 11 juillet en finale de l’Euro 2020. “S’ils gagnent, on va nous obliger à organiser des fêtes de rue partout dans le pays. Il y aura forcément une pièce de monnaie commémorative. Et puis un timbre, on fait toujours des timbres pour ce genre d’événement, ironise-t-il. Sans doute qu’on peindra aussi une grande croix rouge, emblème de l’Angleterre, sur les falaises de Douvres.” Sion Morgan est gallois. Et c’est déjà bien assez. “Je suis supporter du pays de Galles, tranche-t-il sur le portail d’informations WalesOnline. L’Angleterre est un pays différent, pour lequel je ne ressens aucun attachement émotionnel.”

Ambiance, au sein de la grande famille britannique. “C’est logique”, assure The Scotsman. En football, chacune des nations du Royaume-Uni possède sa propre équipe. Au cours de cet Euro 2020, les Gallois se sont inclinés en huitièmes de finale, l’Écosse a été sortie dès la phase de poules tandis que les Nord-Irlandais, eux, ne sont pas parvenus à se qualifier pour le tournoi. Reste donc les Anglais, déterminés à décrocher un second titre international,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles