Eure-et-Loir : une enfant de 3 ans abandonnée pendant huit heures dans un bus scolaire

Une petite-fille de 3 ans a été oubliée pendant près de 8 heures dans un bus scolaire. Une réunion a été organisée avec les parents, et l'agglomération assure que "des sanctions seront prises".

Laissée dans un bus pendant près de 8 heures... Une petite fille de 3 ans a été oubliée dans un car scolaire jeudi en Eure-et-Loir. Ses parents affirment aujourd'hui que l'enfant est "choquée". "Elle ne veut plus aller à l'école, même en voiture. Elle pleure depuis une semaine", raconte sa maman chez nos confrères du Parisien.

Jeudi, Clémence a pris le bus scolaire avec son grand-frère âgé de 6 ans. Elle n'est qu'à sa deuxième semaine d'école puisqu'elle vient de faire sa rentrée à l'école maternelle de Châteauneuf-en-Thymerais. Le bus les a ramassés à l'arrêt de Saint-Jean-de-Rebervilliers comme tous les jours.

Si les deux enfants sont assis l'un à côté de l'autre durant le trajet, seul l'aîné passera la journée sur les bancs de l'école. Clémence, oubliée dans le bus, a passé sa journée dans le véhicule.

Une réunion mardi

Ce n'est que lorsqu'un chauffeur remonte dans son bus à 16h30 qu'il découvre l'enfant. Pendant 8 heures, elle n'a pas bu, ni mangé.

"Elle s’est fait pipi dessus et elle a également vomi", s'insurge sa mère.

Comment une enfant de 3 ans a-t-elle pu être oubliée? C'est la question qui s'est posée lors d'une réunion mardi entre les parents, l'école, la compagnie des transports et des élus locaux.

Car si l'école n'a pas prévenu les parents de l'absence de la petite, le chauffeur du bus n'a pas non plus activé le bouton "enfant oublié" à la fin de sa tournée.

"Il y a eu une chaîne de dysfonctionnements humains", avoue Frédéric Giroux, vice-présidents en charge des mobilités, de l’aménagement de l’espace communautaire et de la commande publique de l’agglomération du Pays de Dreux.

"Des sanctions seront prises"

L'accompagnatrice du bus scolaire n'a d'ailleurs pas non plus vérifié le bus à la fin du trajet matinal.

"Les parents ont posé toutes leurs questions et nous y avons répondu en toute transparence, dans une ambiance apaisée", indique Frédéric Giroux.

L'élu assure que "des sanctions seront prises et le protocole de transport de la communauté de communes va être complété et amélioré". À la fin de chaque tournée scolaire, le poste central appellera chaque chauffeur et inspectera tous les véhicules ramenés au dépôt.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La poupée terrifiante d'une fillette effraye les autres enfants