Eure-et-Loir : un couple recueille et soigne des animaux abandonnés

Beaucoup d’animaux de compagnie ont été laissés au bord d’une route, ou devant un refuge, par crainte d’une contamination totalement fantasmée. Près de Chartres (Eure-et-Loir), le parc zoologique de La Tanière devrait bientôt ouvrir au public. Il recueille des animaux abandonnés issus de cirque, de laboratoires ou de trafics en tout genre. Ces rescapés sont pris en charge dans le parc animalier, comme le lion Léo, qui vient d’Espagne, maltraité quand il était petit. 25 millions d'euros d'investissement "Il servait à faire des photos sur les plages et dans les boîtes de nuit, il a des problèmes de cataracte", commente Patrick Violas, le fondateur du zoo refuge La Tanière. Une vingtaine d’hectares sont consacrés à la cause animale. Des millions ont été investis dans les travaux pour accueillir tout type d’animaux. Le concept de ce zoo refuge est né il y a trois ans. Ce parc, qui vit exclusivement des dons et des parrainages, devrait ouvrir ses portes au public pour les prochaines vacances de la Toussaint.